Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : premiere


Dimanche 10 juillet 2005 : Casino de Montréal : Les femmes du casino



Sur un rythme disco, un animateur survolté encourage les participants : go, go, go ! des meneuses de claque en tenue hawaïenne battent la mesure. L'ambiance est démente, un brin surréaliste. Bienvenue dans un tournoi de machines à sous.

Objectif : «Peser su'l piton» à fond la caisse pendant 15 minutes pour amasser le plus de points possible. Au moment où Loto-Québec songe à déménager et à agrandir le casino de Montréal, Actuel fait une incursion dans l'univers du jeu, au féminin.

Il est 11h, mardi matin. Aucune occasion spéciale, pas de congé férié ou de fête nationale. Mais quand on entre dans le pavillon du Québec du Casino de Montréal, c'est la fête. Des centaines de personnes sont rassemblées autour des machines à sous, il y a de la musique, des meneurs de claque. Les décibels s'éclatent, les joueurs se démènent. Tendinites et bursites en perspective. Tout pour accéder à la demi-finale de ce vrai tournoi avec un vrai prix: 15 000$.

Des choses étranges, il y en a tout plein au Casino de Montréal. À preuve, cette tour de Pise sculptée dans la graisse (animale ou végétale ?) et exposée dans la vitrine du restaurant italien. L'oeuvre est celle du sculpteur en résidence du casino qui travaille également un autre matériau : l'écorce de melon d'eau. Splendide au buffet.

Étonnant également ; des guichets automatiques qui refusent les dépôts mais acceptent volontiers les retraits.

Et enfin, dernière curiosité mais non la moindre, cette cordelette qui relie les joueurs à leur machine. Pour accumuler des points bonus, les clients insèrent une petite carte, dite privilège, dans la fente de l'appareil. Les points amassés sont échangés contre des objets ou des rabais divers. Plus vous jouez, plus gros sera le cadeau.

Décidément ici on sait recevoir ! Et la visite apprécie.

Chaque jour, 18 000 personnes viennent au Casino de Montréal. Ils laissent derrière eux, près d'un demi-milliard de dollars. Du monde ordinaire, loin du cliché du big shot véhiculé par le cinéma et la littérature. En fait, la première chose qui frappe quand on entre le matin au Casino, c'est le nombre de femmes âgées qui s'y trouvent.

Des centaines de têtes blanches ou grises, des femmes de 60, 70, 80 ans. À première vue, elles sont très très largement majoritaires. Mais Jean-Pierre Roy, porte-parole du Casino, comme tous les employés interrogés, refuse de confirmer cette observation très peu scientifique. Oui, c'est vrai explique-t-on, les femmes constituent environ 60% de la clientèle toutes plages horaires confondues. Mais à combien grimpe ce pourcentage les jours de semaine ? Impossible de le savoir.

Chose certaine, le spectacle Hommage aux femmes, présenté au cabaret du Casino, est tout à fait justifié !

Les femmes et les fruit machines

Des femmes donc, postées devant les machines à sous. Les jeux de table, tels que le black-jack, la roulette, ou la bataille (oui, oui, la bataille), obtiennent peu de succès auprès des dames. La petite histoire dit que les machines à sous, inven-tées à la fin du 19e siècle, ont été inaugurées au casino Flamingo de Las Vegas dans les années 30, pour désennuyer les femmes des joueurs. Aujourd'hui cependant, la fruit machine est devenue la vache à lait des casinos. En Amérique du Nord, elle génère les deux tiers de leurs revenus. La même tendance est observable en Europe, pourtant mordue de jeux de table.

Mais qui sont les femmes qui fréquentent le casino ?

«Moi, dit Madeleine, une sympathique sexagénaire, je viens une fois par semaine, avec une amie ; c'est mon mardi social ! Je parle aux gens, on se souhaite bonne chance, c'est très divertissant.»

Divertissant et sécuritaire ajoute Michelle, une femme seule, chic et de bon goût, attablée à un des restaurants du casino. «Vous savez, les journées sont longues quand on est seule à la maison, alors je viens régulièrement au Casino. On y mange très bien, on profite des rabais grâce à la carte privilège, l'at-mosphère est agréable et il ne peut rien m'arriver.»

Pas de danger, commente le sociologue Michel Chevalier, spécialiste du jeu excessif. «C'est effectivement un endroit hautement sécuritaire ; la première personne qui a un étourdissement ou qui s'affaisse, y'a trois préposés qui se garrochent dessus pour l'aider !» Et avec près de 800 caméras de surveillance, dispersées à la grandeur de l'établissement, il y a peu de chance qu'on vole votre pot de 25 sous ! «Les casinos, affirme M. Chevalier, sont conçus pour que le client s'y sente en sécurité et y reste le plus longtemps possible, à l'opposé d'un McDo.»

Réinvestir

Rien ici n'est laissé au hasard, sauf les combinaisons gagnantes bien sûr ! Vous vous égarez dans le Casino de Montréal, ce qui est absolument inévitable ? Planifié, croit encore Michel Chevalier. Oui, le Casino de Montréal est le seul casino au monde construit en étages mais ça ne justifie pas tout. «Il faut comprendre que c'est en réinvestissant ses gains que le joueur finit par perdre son capital, c'est le principe du grinding, de l'effritement. Plus vous jouez longtemps, plus vous gruger votre investissement.»

L'argent, parlons-en ! Est-ce l'appât du gain qui attire les femmes au casino ? Certaines d'entres elles, bien sûr, mais pas toutes. Selon Claude Boutin, psychologue au Centre québécois d'excellence pour la prévention et le traitement du jeu, les femmes chercheraient, plus que les hommes, à étirer le plaisir, à jouer le plus longtemps possible avec un minimum d'investissement.

Une très grande majorité d'entre elles, 80%, misent 100$ ou moins par visite. Parfois, elles fixent leur limite à 20$ ou 30$ et s'y tiennent.

Thérapie

Les deux tiers des femmes disent venir au Casino trois fois ou moins par année. Des visites occasionnelles donc, souvent en groupe organisé ou encore avec une amie ou un parent.

Son énorme fer à cheval, plaqué or, bien en vue sur sa machine, Agnès Poirier, 86 ans, fait preuve d'une concentration et d'un sérieux incroyables. Les mains sont constamment en mouvement car, comme bien des habitués, Agnès joue sur deux machines à la fois, dévorant les crédits à une vitesse folle. Parfois un gain renfloue les coffres.

Agnès et sa fille sont assises au même endroit depuis 10h. Il est maintenant 17h et la «reine mère» ne montre aucun signe de faiblesse, sa fille Carmen, oui ! «J'amène ma mère ici une fois par mois, c'est sacré. Pour elle c'est complètement thérapeutique, ça agit comme un médicament, et l'effet sur sa lucidité est instantané.» Et comme pour appuyer ses commentaires, Agnès lance à la foule un sourire ravageur et coquin.

Et combien a coûté la «thérapie» aujourd'hui ? Les deux joueuses n'en ont aucune idée... ou font preuve d'une compréhensible discrétion !

«C'est ma meilleure vitamine!» renchérit Laurette Royer. À plus de 90 ans, l'énergie et l'éloquence ne lui font pas défaut surtout lorsqu'il est question du jeu. «Le jeu fait depuis longtemps partie de ma vie. Je n'ai jamais perdu le contrôle et je respecte mon budget. Pour certains, le jeu c'est le diable incarné ; mais voyons donc ! L'argent qu'on dépense au casino, c'est le gouvernement qui le récupère, c'est une forme de recyclage !»

Chez les Royer aussi, on vienten famille, entre filles surtout, et de préférence lorsqu'il y a des compétitions.

Laurette est sûrement une des rares clientes à pouvoir se vanter d'avoir participé à tous les tournois de machine à sous; une trentaine depuis l'ouverture. Mais avec près d'un siècle de vie derrière la cravate, elle passe maintenant le flambeau à ses filles !

Entre le récréatif et l'excessif

Si le mystère du jeu comme loisir demeure entier pour certains sceptiques, celui du jeu compulsif est encore plus opaque.

Et de cette dépendance, les femmes ne sont pas exemptes.

Une personne sur quatre, inscrite sur la liste d'auto-exclusion du Casino de Montréal, est une femme. À la Maison Jean Lapointe, environ 35% des joueurs com-pulsifs traités sont des joueuses.

«Les femmes ont tendance à développer un problème de jeu plus tardivement que les hommes mais de façon plus virulente», explique le psychologue Claude Fortin. «Elles ont peut-être moins le profil du gambler stratégique, ce n'est pas nécessairement le pouvoir qui les intéresse, mais plutôt la fuite.» Chasser l'ennui, la solitude, les idées noires...

Et la descente peut être très rapide. Surtout, précise encore M. Fortin, si vous gagnez dès vos premiers essais. «Ce n'est pas l'ampleur du gain qui est important, mais son impact émotif. Si un gain de 50$ vous procure plus de plaisir que vous en avez ressenti depuis longtemps, ça peut représenter un facteur de risque important.»

Selon différentes recherches, les femmes perdraient le contrôle en trois ou quatre ans alors que chez les hommes, ce processus pourrait s'étendre sur une dizaine d'années.

Mais pour certains, femmes ou hommes, tout se joue en quelques mois. Parlez-en à Yolande, la belle soixantaine, qui nous reçoit chez elle, entre deux boîtes de déménagement.

«Moi, j'ai accroché dès la première fois. Le premier soir, c'était fait!» Comme quoi une banale visite dans un pub, un soir de Festival de Jazz, peut modifier une trajectoire. «J'ai tout de suite aimé l'ambiance, les lumières, les sons et j'ai gagné et regagné toute la soirée. Les gens s'étaient rassemblés autour de moi. C'était super!»

À peine quelques semaines plus tard, Yolande fait parfois 45 minutes de marche pour rentrer chez elle à 3h, en pleine nuit de canicule, plus un rond en poche. Et soir après soir, elle retourne à sa machine, sa machine chanceuse bien entendu!

«Il faut savoir, précise Claude Fortin, que 75% des idées qui nous passent par la tête quand on joue sont erronées. Ce sont des idées qui ne respectent pas la logique.» Les superstitions, les coïncidences, les supposées stratégies, autant d'exemples de pensées erronées. «Les gens se servent de leur intelligence à des jeux qui n'en demandent pas. Plus une machine ou un jeu, comporte de manipulations ou d'interaction, plus les gens vont penser que les gestes qu'ils posent ont une influence sur le résultat.» Une façon de brasser les dés ou de tirer la manette par exemple.

Pas de hasard

Pour les joueuses comme Yolande, rien n'est laissé au hasard. «Au casino, j'avais mon îlot préféré, tous les préposés me connaissaient, j'étais chez moi.» Après plusieurs coups durs dans sa vie, elle déménage littéralement au casino. Elle passe ses journées et ses nuits à nourrir la machine. «Je dormais dans les toilettes et parfois j'entendais les femmes dire qu'elles avaient dépensé leur 20$ et que ça suffisait, ou encore elles s'énervaient parce qu'elles avaient gagné 100$. Je me moquais d'elles.»

Des sous, Yolande en a gagné beaucoup mais au final, après 10 ans de jeu intensif, elle se retrouve plutôt avec un déficit; au minimum 50 000$. «J'ai arrêté de compter à ce montant-là.» Elle vit maintenant de l'aide sociale.

Après avoir essayé d'arrêter par elle-même, Yolande s'est finalement tournée vers la Maison Jean Lapointe. Thérapie interne, externe. Elle n'a pas joué depuis six mois. Mais quand elle évoque ses soirées au Casino, on y retourne instantanément.

«J'ai aimé le Casino, le côté glamour, les spectacles, les bons restaurants et puis on nous traitait bien, on nous donnait des petits cadeaux, des rabais... ça aussi, ça fait partie du jeu.»

Reste à savoir si Yolande recevra les belles invitations - et les innombrables coupons-rabais que le Casino fait parvenir, par la poste, à ses fidèles clients - à sa nouvelle adresse.

LES FEMMES CONSTITUENT ENVIRON 60% DE LA CLIENTÈLE DU CASINO.

(source : cyberpresse.ca/Isabelle Craig)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Arnaques georgiens roulette judiciaire luxembourg technique arnaques rapporte colombiens
Vos derniers commentaires
Arnaques dans les casinos français et européens : plusieurs suspects arrêtés commenté : 1 fois
Privatisation de la Française des jeux : « Une menace pour le casino », selon le maire d’Enghien commenté : 2 fois
Privatisation de la Française des jeux : « Une menace pour le casino », selon le maire d’Enghien commenté : 2 fois
Le bus de Partouche pour transporter les joueurs du casino n’attire pas encore les foules commenté : 1 fois
Toujours plus de sécurité au casino d’Enghien commenté : 1 fois
Casinos : Joa va racheter les 8 établissements d'Emeraude commenté : 1 fois

Forum
Etude sur les pratiques de jeux de hasard et d'argent en Fra par : gargarumf - lundi 08 Octobre 2018 13:38
saumur par : nollach - mercredi 13 juin 2018 15:45
matériels pour l'événementiel par : Magic66 - samedi 28 avril 2018 10:50
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.