Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2021
Archives 2020
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2018/2019
2019/2020
Documentation
Rapport du marché des jeux en ligne en France, 4eme trimestre 2020 - 18/03/2021
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : situation


Mercredi 30 décembre 2020 : FO - Communiqué et Droit de réponse (1)



La priorité est la réouverture, pas les licenciements

Le Groupe Barrière fonde sa communication sur les 100 millions d’€ de pertes. C’est son résultat net, critère d’analyse qui n’est que très peu utilisé depuis les années 80, car considéré comme non pertinent. Ce chiffre englobe toutes les charges y compris les amortissements. Si l’on regarde les EBE, la vision financière est tout autre, et surement pas aussi dramatique qu’il n’y paraît. Ces critères sont donc beaucoup plus fiables pour s’assurer de la performance de l’entreprise. Et nos entreprises le sont, de surcroit quand Dominique Desseigne nous assure être optimiste pour les années à venir, dans sa communication du 23 Décembre.

Présenter les chiffres sous l’angle du groupe est un élément qui brouille également la lecture de la santé réelle de chaque entreprise. Nous savons que 2 ou 3 sites sont largement déficitaires de manière récurrente, contribuant à dégrader les chiffres globaux. Ce choix est assumé par Barrière en termes d’image et de notoriété. Il faut donc garantir cette situation plutôt que de la faire supporter à l’intégralité des salariés du Groupe.

C’est donc bel et bien la politique de fermetures administratives et de Stop and go qui plonge le groupe dans la difficulté et non les salaires pris en charge de manière quasi intégrale sous le régime du chômage partiel.

La réouverture rapide doit être notre seul objectif

La situation économique du Groupe Barrière ne justifie nullement ces licenciements qui d’ailleurs n’auront que très peu d’incidence financière sur sa santé future. Ce ne sont pas ces mesures qui permettront de relever la tête, ou de faire une quelconque économie. Au contraire, elles impacteront le chiffre d’affaire, car les personnels licenciés et leurs compétences sont nécessaires à une reprise dans de bonnes conditions. Le Groupe ne fera pas mieux en faisant moins.

Le motif économique n’est donc pas la motivation de ces licenciements
Ce n’est pas pour cela que Barrière licencie

Le premier groupe français déploie une solution structurelle face une crise conjoncturelle, alors que tous les autres casinos de France annoncent avoir besoin de tous les salariés pour la reprise. Comment ne pas y voir un effet d’aubaine ?

Si nous regardons objectivement les populations visées par les licenciements, ce sont des salariés des casinos. Les casinos sont le poumon de l’activité, et c’est eux qui génèrent la richesse du Groupe, lui permettant de se constituer un patrimoine immobilier hôtelier.

Alors pourquoi détruire sur un secteur économiquement porteur ?

Tout simplement parce que le groupe barrière a fait le choix de la simplicité, en se tournant vers une automatisation accrue de l’activité au travers des machines à sous, jeux électroniques, et e-games. Ces activités présentent l’énorme avantage de ne pas être gourmandes en personnel, et disposent d’une fiscalité avantageuse.

Dans ce nouveau modèle économique, plus de place pour les salariés et le
contrôle humain

Cependant, un casino repose sur un contrôle strict :

  • Des activités de jeux,
  • Du suivi des flux financiers via Tracfin,
  • De la lutte contre les addictions,

Supprimer les maillons de surveillance que sont les Chefs de tables et les chefs de partie est donc un très mauvais calcul, en totale contravention avec la règlementation des jeux. Nul doute que le Groupe essaie de forcer la main du Ministère de l’Intérieur espérant obtenir des assouplissements règlementaires. Mais l’infraction ne saurait devenir source de Droit.

De plus, ces métiers sont d’autant plus utiles en période de pandémie, car ils contribuent directement au respect de nos protocoles sanitaires.

Mais un casino, c’est aussi et avant tout l’excellence du service et de l’accueil.

Nous aimons nos métiers et nos clients. C’est pour cela que nous nous battrons pour maintenir l’attractivité de nos entreprises, et pour qu’elles restent des endroits de détente et de convivialité. Elles sont essentielles au dynamisme des communes et à leur attrait touristique.

Le modèle économique proposé n’est donc pas de nature à satisfaire qui que se soit, tant il sera automatisé et déshumanisé.

Force Ouvrière considère donc toujours, que ces restructurations s’opèrent de manière totalement opportuniste.

Nous restons fermement convaincus que l’avenir se construira ensemble, par
le dialogue, plutôt que par des décisions « verticales » déconnectées de la
réalité du terrain.

Communiqué : La priorité est la réouverture, pas les licenciements


Share |

Vos réactions à cet article

Monsieur G | 01/01/2021 16:59


Groupe Barrière est une honte dans le monde des casinos. Géré par des gens qui n'ont aucune idée de la manière d'opérer des casinos de manière intelligente. C'est ce qui se produit quand la seule motivation est d'encaisser l'argent des clients...


Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Article(s) relatif(s)


30-12-2020 | Crise des casinos : Barrière prêt à supprimer 200 postes

Autre(s) Article(s)


02-05-2021 | Val-d'Oise. Plan social rejeté au casino d'Enghien, la direction persiste
05-01-2021 | Communiqué FO - Courrier Président
30-12-2020 | FO - Communiqué et Droit de réponse
28-12-2020 | Biarritz, les salariés montrent leur mécontentement ! Et ce n’est qu’un début

En bref


31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.


20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie


11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)


04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)


05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Intelligence artificielle sensetime artificielle croupiers intelligence difficultes ambitieux singapour intelligent
Vos derniers commentaires

Forum
Baisse chiffre d'affaire casino Enghien par : titidecannes - vendredi 03 décembre 2021 12:43
Cannes pert un casino (2 au lieu de 3) par : titidecannes - jeudi 28 Octobre 2021 21:38
Attention au douane quand vous avez de l'argent liquide. par : titidecannes - mardi 05 Octobre 2021 14:39
Casinos barriere de CANNES par : titidecannes - mercredi 21 juillet 2021 11:41
Cherche fan de casinos comme moi par : titidecannes - samedi 01 mai 2021 10:07
Réouverture des casinos par : titidecannes - samedi 01 mai 2021 09:37
Re:Travail dans un casino par : AlexUnder - lundi 19 avril 2021 13:47
Le groupe Partouche face au défi du Covid 19 par : titidecannes - vendredi 26 mars 2021 16:57
Re:article à diffuser sur votre site par : admin - jeudi 25 mars 2021 19:35
article à diffuser sur votre site par : titidecannes - jeudi 25 mars 2021 10:37
Agenda Ev?nement ?
Merci de nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


Vous pensez avoir un problême avec le jeu ?
Vous rencontrez des difficultés avec le jeu et vous souhaitez arrêter le jeu ?
Vous avez la possibilité de vous protéger en demandant votre interdiction volontaire de jeux auprés de l'ANJ.
Cette démarche est strictement confidentielle et personnelle.