Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2020
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2018/2019
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Lundi 26 octobre 2020 : « Il n’y a pas de raison de fermer nos casinos » : le coup de gueule du président de Partouche (5)



Depuis le 17 octobre, les casinos français se trouvant dans les zones de couvre-feu sont fermés sur décisions préfectorales. « Une injustice », selon Fabrice Paire, président du directoire du groupe Partouche, numéro deux français du secteur, qui a dû fermer six établissements.

Six casinos du groupe Partouche sont fermés depuis le 17 octobre (Aix-en-Provence, La Ciotat, Lyon, La Tour de Salvagny, Palavas-les-Flots et Saint-Galmier). Que vous inspire cette décision ?

On est en colère car nous vivons une situation d’injustice. Nous avons fermé six casinos, dont celui de Saint-Galmier, situé dans la métropole de Saint-Étienne, alors que de l’aveu même du maire, la ville ne répond pas aux critères de zones d’alerte maximale ! A Palavas, c’est le préfet qui, par extension de la zone de la métropole de Montpellier, a estimé que certaines villes environnantes relevaient du couvre-feu…

De manière manifeste, il y a une mauvaise appréciation de la qualité des protocoles sanitaires mis en place au sein de nos établissements. Par ailleurs, si l’on regarde froidement les faits, depuis quatre mois, aucun casino n’a été un cluster et aucune situation de cas de propagation par contamination du virus au sein d’un établissement n’a été constatée.

Les casinos situés dans des zones de couvre-feu doivent fermer, mais, dans le même temps, d’autres établissements recevant du public (cinémas, restaurants, théâtres…) peuvent rester ouverts, en dehors de la période de couvre-feu. Nous sommes donc face à une situation d’injustice majeure, une iniquité flagrante, compte tenu des protocoles beaucoup plus stricts que nous avons mis en place par rapport à d’autres activités.

C’est-à-dire ?

Au sein de nos établissements, le port du masque est vraiment obligatoire. Dans un restaurant, les clients l’enlèvent pour manger et les enfants ne sont obligés de le porter. Idem en ce qui concerne la distanciation sociale. Au casino, les gens viennent pour jouer sur un appareil de jeu, il n’y a donc pas de phénomène de regroupement, comme il peut y avoir dans un restaurant ou un cinéma.

Je vais même aller plus loin. Si le gouvernement décidait de fermer à nouveau les restaurants, je n’aurais aucun problème à demander à ce qu’on laisse mes casinos ouverts. Pourquoi ? Parce que mes mesures sanitaires sont beaucoup plus strictes que celles des restaurants.

« MES MESURES SANITAIRES SONT BEAUCOUP PLUS STRICTES QUE CELLES DES RESTAURANTS »

Vous attendez désormais que Conseil d’État statue sur votre cas. Etes-vous certain qu’il rendra une décision favorable ?

Nous avons déposé une requête en référé. Elle devrait être reçue, nous devrions donc pouvoir plaider notre cause. Cela devrait être relativement rapide. Quand j’observe les décisions des tribunaux administratifs à Marseille, Lille et Toulouse, qui ont autorisé les casinos à rouvrir, je ne vois pas comment le Conseil d’État pourrait ne pas affirmer qu’il y a une disproportion dans la mesure prise.

Lorsque vous regardez la réalité en face, il est absolument indéniable que les conditions sanitaires d’exploitation chez nous permettent de considérer qu’il n’y a pas de risque. Il n’y a pas de raison de fermer nos casinos. C’est ce que l’on va essayer de faire valoir devant le Conseil d’État. Les seules considérations avancées pour justifier une fermeture — le fait, par exemple, qu’il y ait plus de personnes âgées dans nos casinos que dans un restaurant, ce qui est faux — sont des vues de l’esprit.

Comment expliquez-vous ces décisions ?

Le gouvernement fait face à une situation exceptionnelle. Ils ont une masse considérable d’informations à traiter en même temps, ils ne peuvent donc pas tout passer en revue dans le détail. Je comprends donc que, par manque de temps, de telles décisions puissent être prises. Raison pour laquelle nous avons saisi la justice.

Nous avons beaucoup documenté notre requête : photos, audits sanitaires… Notre protocole sanitaire n’a pas de faille. Il n’y a donc pas de raison de ne pas nous laisser exercer notre métier. À Marseille, Lille et Toulouse, les juges ont estimé qu’il y avait une disproportion entre les décisions des préfets et la nature du risque. On espère que le Conseil d’État suivra le même raisonnement.

Avez-vous des interlocuteurs à l’Élysée ou à Matignon susceptibles de plaider votre cause ?

Nos deux ministères de tutelle, l’Intérieur et Bercy, sont nos interlocuteurs naturels. Mais ces ministères ne sont pas à la manœuvre pour gérer l’épidémie. Tout se passe entre l’Élysée et Matignon. En temps normal, nous n’avons pas l’habitude de discuter avec le cabinet du Premier ministre, il semble donc logique qu’en temps de crise, ils ne trouvent pas le temps de prendre de nouveaux interlocuteurs…

« IL N’Y A PAS DE RAISON DE FERMER NOS CASINOS »

Quelles sont les conséquences de ces fermetures pour Partouche ?

Avant même ces fermetures, la situation n’était déjà pas facile. La fréquentation était plus faible, car nos clients avaient des craintes légitimes vis-à-vis de cette épidémie. Avec ces fermetures, tout le monde doit prendre conscience que les enjeux sont conséquents. La filière représente 15 000 emplois directs et 50 000 emplois indirects en France. Rien que chez Partouche, la fermeture de nos six casinos implique le placement en activité partielle totale de 800 salariés, et donc de 800 familles. Ces six établissements représentent 30 % du volume d’activité du produit des jeux des 38 casinos que nous détenons.

Mais la question ne se limite pas seulement à notre activité. En France, les casinos apportent chaque année 1,3 milliard de prélèvements au budget de l’État et des collectivités territoriales. C’est donc aussi une ressource en moins pour l’État.

Envisagez-vous des licenciements ?

Nous n’en sommes pas à envisager des mesures de cet ordre. Pour une raison : il y aura un après. On a été l’un des secteurs les plus touchés pendant et après le confinement. Nous avons eu 79 jours de fermeture entre le mois de mars et début juin. Si j’avais pris des mesures de licenciement pendant le confinement, je me serais retrouvé démuni lors de la reprise d’activité. J’apporte une prestation de services, un divertissement. Si je n’ai pas le staff nécessaire — croupiers, caissiers, contrôleurs, techniciens —, je ne peux pas rouvrir un établissement. Et comme on rouvrira un jour ou l’autre…

(source : entreprendre.fr/Victor Cazale)


Share |

Vos réactions à cet article

titidecannes | 26/10/2020 21:31


Il faudrait que le groupe PARTOUCHE ne soit pas seul contre ce coup de gueule contre la fermeture des casinos. Les groupes BARRIERE,JOA et TRANCHANT ainsi que les petits casino indépendants devraient en faire autant. A plusieurs et unis c'est beaucoup mieux.


Monsieur G | 27/10/2020 14:10


Oui, c'est bien vrai! Avec "seulement" 52 000 cas il y a deux jours, je me demande bien pourquoi fermer les casinos? Juste 52 000... Vous pourriez facilement attendre 100 000 et peut-être fermer les jeux de tables et à 200 000 alors là...peut-être fermer les MAS?? En fait, ce que "titidecannes" demande à Barrière, Joa et Tranchant c'est de devenir aussi con que Partouche! Alors là...Bravo!


titidecannes | 27/10/2020 17:01


On vois bien Monsieur G sur votre commentaire que vous n'êtes pas un joueur de casino.
Vous ne comprenez pas la situation.


Monsieur G | 28/10/2020 13:15


LOL, c'est une des meilleures répliques que j'ai pu lire!
Visitez mon site: Blackjack-Square.com et le Forum de Monsieur G
Ensuite, si vous le désirez, on en reparlera!


titidecannes | 28/10/2020 15:37


Bonjour Monsieur G je suis aller faire un tour sur votre site internet que je ne connaissais pas.
je vois que ça concerne les joueurs de black-jack donc. je ne savais pas désolé.
Pour ma part je suis uniquement depuis de très nombreuses un joueur de roulette Anglaise traditionnelle (actionné par un croupier) et non de la roulette électronique. Je fréquente beaucoup de casinos en France ou la roulette existe encore. Malheureusement  certains casinos l'a supprime par la RAE plus rentable. Il y a longtemps une revue concernant le monde des casinos existait elle a disparu. Le guide des casinos aussi -éditions faites vos jeux, dont l'auteur est Franck Scalier  Bonne journée à vous.


Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


30-11-2020 | Les casinos espèrent pouvoir rouvrir le 15 décembre
30-10-2020 | Tous les casinos Partouche ferment leurs portes en espérant rouvrir au plus tôt
26-10-2020 | « Il n’y a pas de raison de fermer nos casinos » : le coup de gueule du président de Partouche
26-10-2020 | La nouvelle éco : les directeurs de casinos souhaitent obtenir une dérogation pour pouvoir rouvrir
24-10-2020 | Covid-19 - Fermeture des maisons de jeux : les casinos misent sur un recours au Conseil d'État
21-10-2020 | Partouche et Barrière demandent la réouverture de leurs casinos jusqu'à 21h00 en zone d'alerte maximale
21-10-2020 | Fermeture du casino de Saint-Galmier : le groupe Partouche devant le conseil d’Etat
21-10-2020 | Casinos : Barrière et Partouche, durement frappés par la crise

En bref


31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.


20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie


11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)


04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)


05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

réouverture casinos sanitaire protocole theoriquement renforcera temperature intensifiant beaugier desinfection
Vos derniers commentaires
La réouverture des casinos le 15 décembre en discussion commenté : 2 fois
Les casinos espèrent pouvoir rouvrir le 15 décembre commenté : 1 fois
La réouverture des casinos le 15 décembre en discussion commenté : 2 fois
Bientôt un casino sur la commune d’Hardelot ? commenté : 4 fois
Val-d'Oise. Bon bilan du casino d'Enghien... avant la crise sanitaire commenté : 4 fois

Forum
iNTERDIT DE CASINOS par : TITIDECANNES - mercredi 07 Octobre 2020 09:46
Etude sur les pratiques de jeux de hasard et d'argent en Fra par : gargarumf - lundi 08 Octobre 2018 13:38
saumur par : nollach - mercredi 13 juin 2018 15:45
matériels pour l'événementiel par : Magic66 - samedi 28 avril 2018 10:50
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Ev?nement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.