Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : apprecie


Mercredi 16 avril 2003 : "Accros" aux machines à sous



Quarante casinos supplémentaires en quinze ans, la dérive des comportements de dépendance et l'impossible sevrage expliquent l'irrépressible besoin de jouer que ressentent les "accros" aux machines à sous.

Bien en évidence , à l'entrée de quelque 70 des 176 casinos français, figure depuis trois mois un édifiant "avis aux personnes interdites de jeux". Dans l'éventualité où l'une d'elles "chercherait à enfreindre cette interdiction", le texte prévient qu'elle "ne pourra obtenir le paiement des gains qui résulteraient de ses mises (...)".

En pratique, les indésirables - qui, dans la très grande majorité des cas, ont eux-mêmes sollicité l'interdiction qui leur est faite - ne pourront être confondus que s'ils gagnent une somme supérieure à 150 euros aux machines à sous, puisque le paiement des gains inférieurs à cette somme n'exige aucune pièce d'identité.

A l'origine de cette démarche, Casinos de France, l'un des syn- dicats représentatifs de la profession, entend "responsabiliser" les joueurs invétérés et "lutter en amont" contre les comportements de dépendance.

Les montants perçus, promet l'organisation patronale, seront reversés "au profit d'œuvres caritatives".

L'association SOS-Joueurs n'a guère apprécié cette mise au point. "Il s'agit d'un renversement du principe d'interdiction. On marche sur la tête !", s'indigne Armelle Achour, sa secrétaire générale, qui rappelle qu'aucun casino français, à l'exception de celui d'Enghien (Val-d'Oise), n'impose de contrôle d'identité à l'entrée des salles de machines à sous.

Dans ces conditions, les mesures d'exclusion volontaire, demandées par les joueurs eux-mêmes, ou administrative, visant les parieurs indélicats, sont pratiquement sans objet. En revanche, dans les salles de "grands jeux" (roulette, chemin de fer), la vérification est systématique à l'entrée. Quelque peu ubuesque, la mise en garde de Casinos de France présente au moins le mérite de lever le voile sur un malaise perceptible autour des 14 888"ban-dits manchots" recensés à travers le territoire.

Domaine réservé des casinos, l'essor des machines à sous au cours des quinze dernières années, consécutivement à la loi Pasqua de 1988, a permis de créer quarante établissements et de revitaliser certaines stations thermales un peu oubliées, mais il a également engendré une nette augmentation des cas d'abus de jeu. Ce terme désigne pudiquement les personnes incapables de refreiner leur penchant pour les jeux d'argent et pour lesquelles la demande d'interdiction volontaire de casino apparaît souvent comme la seule protection efficace.

En 2002, 2 060 mesures d'exclusion ont été prononcées par le ministère de l'intérieur - leur durée est de cinq ans -, alors que 400 seulement avaient été sollicitées en 1993. "Dans 80 % des cas, on peut considérer qu'il s'agit d'amateurs de machines à sous", indique-t-on place Beauvau. Actuellement, 7 000 joueurs seraient volontairement interdits de casino. Quant au nombre d'exclusions administratives, il est inférieur à cent par an.

Alors que l'attrait du tapis vert stagne, voire régresse, les jeux de rouleau (il faut aligner une rangée d'icônes identiques pour gagner) ou électroniques (le fameux vidéo-poker simule une partie de cartes) attirent un public nouveau et représentent désormais 92 % du chiffre d'affaires brut des établissements français, qui atteignait 2,5 milliards d'euros en 2002 selon Casinos de France.

Dans les salles de machines à sous, où l'on peut généralement entrer sans costume ni cravate, la mise est apparemment modeste (1 ou 2 euros la partie). "Le danger, précisément, vient de là. On peut jouer frénétiquement, en rafale, et tout s'enchaîne très vite", raconte un couple de quadragénaires qui continue de fréquenter les salles du Sud-Ouest en dépit d'une mesure d'exclusion volontaire et d'"un lourd passif creusé à coups de crédits-revolving". "Lorsque je suis au casino, plus rien ne compte. C'est à la sortie que le cauchemar commence", écrit une femme à SOS-Joueurs, en prenant soin de fournir une adresse différente de la sienne "car ma famille ne sait pas tout", dit-elle.

"Ces gens sont très mal. Leur moteur n'est plus l'appât du gain - ils disent souvent que le non-paiement des sommes gagnées n'a rien de dissuasif - mais le simple fait de jouer. Certains se retrouvent avec 150 000 euros de dettes", insiste Armelle Achour.

Parmi les 1 274 demandes d'aide enregistrées en 2002 par SOS-Joueurs, près des deux tiers faisaient état d'une dépendance vis-à-vis des machines à sous. Les autres émanent de frénétiques des courses de chevaux, voire du jeu de grattage Rapido, et loin derrière des salles de jeu. Beaucoup réclament "que l'on trouve une solution pour -leur- interdire vraiment l'entrée des casinos". Quelques-uns ont même décidé d'aller en justice pour obtenir gain de cause...

"Il existe un réel problème avec les machines à sous, constate Bernard Besson, sous-directeur des courses et des jeux à la direction centrale des renseignements généraux. Nous avons demandé aux exploitants de salles de réfléchir à des solutions - techniques ou réglementaires - qui permettent de faire appliquer les mesures d'exclusion". Des contacts ont été noués entre plusieurs directions du ministère de l'intérieur (dont celle des libertés publiques) et les syndicats représentants les casinos, en vue d'améliorer la situation.

Or la perspective d'un renforcement des contrôles, voire l'instauration d'une vérification d'identité systématique à l'entrée des établissements - comme en Allemagne, en Suisse et au Luxembourg -, n'enthousiasme pas Christian Rouyer, délégué général de Casinos de France. "Matériellement, je vois mal comment l'opération peut être menée. En plus, je ne suis pas convaincu que ce soit la meilleure façon de résoudre le problème", affirme-t-il. Il rappelle que les établissements appartenant à son organisation professionnelle ont formé une partie de leur personnel à la prise en charge des comportements de dépendance et distribuent un "guide de prévention aux risques d'abus de jeu" qui propose un test d'autoévaluation. "Les casinos participent à la vie économique et touristique de leur région, ce sont des lieux de convivialité qui reçoivent chaque année 64 millions de visiteurs, dont 61 millions dans les salles de machines à sous. Cet esprit, on risque de le tuer", s'indigne-t-il.

Reste qu'un statu quo poserait la question du monopole des machines à sous accordé aux casinos. "Si l'on considère de facto que leur accès est libre, pourquoi, dès lors, refuser l'installation des "bandits manchots" dans les hôtels, voire les cafés, comme c'est le cas dans de nombreux pays ?", s'interroge un très bon connaisseur de l'univers des salles de jeux. Or d'une telle éventualité les casinos ne veulent surtout pas entendre parler.

(source : lemonde.fr/Jean-Michel Normand)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

vaporisateur nasal vaporisateur traitement naloxone medicament utiliser premiere chercheur helsinki
Vos derniers commentaires
Paris, la capitale sans casino, s'essaie aux clubs de jeux et enterre les cercles commenté : 1 fois
Barrière prévoit d’ouvrir un club de jeux à Paris commenté : 1 fois
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois

Forum
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.