Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : consideration


Mercredi 13 septembre 2006 : La Chine et le jeu - Hong Kong, fer de lance du combat contre le jeu compulsif



Jamais dans l'histoire les Chinois n'ont été exposés à une offre de jeu aussi abondante: loteries, courses de chevaux, casinos à Macao, tripots clandestins, paris sportifs... Alliés à l'attirance millénaire des Chinois pour le jeu, ces possibilités brassent un cocktail de plus en plus explosif. Et malgré des problèmes en forte croissance, les ressources pour aider les joueurs compulsifs sont encore dérisoires. Notre journaliste revient de Chine où il a enquêté sur le dossier. Dernier texte de la série.

Dans un café de Pékin, deux hommes jouent aux échecs chinois sous une photographie de Mao Tsé-Toung. Le jeu est au cœur de la culture chinoise et toutes ses formes peuvent donner lieu à des paris.

Hong Kong -- Le quartier n'a rien de rassurant en ce début de soirée chaud et humide d'août. Les édifices, toujours aussi hauts, sont sales et trahissent la pauvreté du secteur. Des gens traînent dans la rue et regardent avec insistance les passants. Le taxi roule déjà depuis une bonne demi-heure sur l'île de Kowloon, au nord du centre-ville de Hong Kong. Il s'arrête finalement devant une porte anonyme. «C'est ici», lâche le chauffeur. Aucune pancarte n'indique le Gamblers Recovery Centre, qui est pourtant l'un des tout premiers organismes d'aide aux joueurs compulsifs à avoir vu le jour en Chine, il y a 18 ans. À l'intérieur, dans le minuscule hall d'entrée, pas davantage d'indices.

Wu Ping Chuen, le fondateur et coordonnateur du centre, est un petit homme discret au sourire invitant.

Fort de son expérience, il sait à quel point les joueurs qui viennent le consulter ont honte et préfèrent de loin l'anonymat du deuxième étage d'un édifice sans âme. En ce lundi soir, Wu Ping Chuen organise une thérapie de groupe qui ressemble fort aux séances des alcooliques anonymes. À cette différence qu'il y a ici une forte connotation religieuse : le christianisme sert d'inspiration aux joueurs qui tentent de sortir du gouffre.

Après avoir chanté quelques chansons et lu des prières évoquant le contrôle de soi et la force intérieure, le groupe d'une quarantaine de personnes forme un cercle. Les histoires d'horreurs ne manquent pas. Le premier homme qui prend la parole a tenté de se suicider trois fois avant de découvrir le centre d'aide. Un autre a perdu sa femme, ses enfants et sa maison après avoir tout misé dans des courses de chevaux. Un jeune au milieu de la vingtaine a succombé aux sirènes des casinos de Macao. «C'était devenu ma maison, explique-t-il. Je terminais le travail et je prenais tout de suite le traversier pour Macao. Une heure plus tard, je pouvais enfin jouer. C'était comme une drogue. Je passais toute la nuit là, avant de revenir travailler, souvent avec les mêmes vêtements. C'était devenu infernal.»

Il n'est pas le seul. En 18 ans, Wu Ping Chuen a vu les obsessions de sa clientèle changer profondément. Si les courses de chevaux, très populaires à Hong Kong, ont longtemps été la source principale des problèmes, à égalité avec le mah-jong, ce n'est plus le cas aujourd'hui. L'attrait des casinos a pris le dessus. «L'impact est direct, surtout chez les jeunes, raconte-t-il. Au début, ils vont à Macao pour la vie de nuit et pour avoir du fun, mais rapidement les problèmes commencent. Ils n'arrivent plus à se contrôler.»

Wu Ping Chuen affirme que son centre n'a jamais été aussi achalandé : tous les deux jours, une nouvelle personne dans le besoin vient le voir. Bien conscient de la croissance des problèmes, le gouvernement de Hong Kong a réagi. En 2003, pour la première fois en Chine, deux organismes professionnels d'aide aux joueurs compulsifs ont vu le jour grâce au financement public. Il n'existait auparavant qu'une poignée de centres communautaires, surtout à tendance religieuse comme le Gamblers Recovery Centre. «Le gouvernement a subi beaucoup de pression pour offrir de l'aide aux joueurs en difficulté lorsqu'il a légalisé les paris sur le soccer, en 2003. Ç'a été le déclencheur», explique Elda Chan, superviseure du Even Centre, l'un des deux organismes d'aide.

Depuis octobre 2003, plus de 1400 personnes ont reçu des traitements contre la dépendance au jeu, tandis que 150 séances d'information ont eu lieu dans les écoles. Neuf intervenants qualifiés, d'ailleurs formés au Canada, y travaillent à temps plein. Pour l'instant du moins, car le gouvernement prévoit d'ouvrir deux autres centres tellement la demande est forte.

La Chine laissée à elle-même

Hong Kong est toutefois bien seul dans son coin. Si Macao vient tout juste d'ouvrir un centre d'aide, aucun autre organisme n'a pignon sur rue ailleurs en Chine. Pékin, qui refuse de reconnaître que la dépendance au jeu est un problème de santé mentale, laisse la Chine continentale dans le vide complet, et ce, malgré l'explosion du jeu illégal à l'intérieur de ses frontières et les voyages de plus en plus nombreux de ses résidants vers Macao ou d'autres pays où prolifèrent les casinos.

Chaque spécialiste du jeu a d'ailleurs son histoire d'horreur à raconter sur le sujet. Certains joueurs retournent en Chine continentale complètement ruinés et se trouvent réduits à l'esclavage, à la solde du crime organisé qui a fourni les précieux billets pour jouer. D'autres doivent vendre un de leurs reins ou leur sang dans des conditions d'hygiène douteuses. «Un homme est déjà venu me voir en pleurs parce qu'il avait dû vendre un de ses enfants», affirme une intervenante qui a exigé l'anonymat, comme plusieurs autres, pour ne pas froisser le gouvernement chinois.

«Ce qui est effrayant, c'est que tout le monde se met la tête dans le sable. C'est tellement naturel pour les Chinois de jouer qu'ils oublient que ça peut aussi causer des problèmes», explique Gracemary Leung, directrice du département de Travail social de l'Université de Hong Kong et responsable des recherches sur le comportement des joueurs chinois à la même institution. Elda Chan abonde en ce sens. «Les gens en Chine sont laissés à eux-mêmes, dit-elle. Ils ne peuvent pas venir jusqu'ici parce que c'est loin et que ça coûte cher. Mais avec le boom de Macao, Pékin devrait faire quelque chose.»

Aucune étude à grande échelle n'a encore permis de déterminer avec précision combien de Chinois sont susceptibles de souffrir d'une dépendance au jeu. Mais, selon un sondage téléphonique mené par le gouvernement de Hong Kong en 2003, entre 1,8 et 4 % des répondants jugeaient avoir des problèmes «sérieux», soit un pourcentage équivalent à celui des pays occidentaux comme le Canada. Tout reste pourtant à faire car la réalité chinoise est différente, notamment parce que les joueurs ne savent souvent même pas qu'on peut souffrir d'une dépendance au jeu. On trouve d'ailleurs à l'université de Hong Kong un département qui étudie le sujet depuis 2001.

En se fondant uniquement sur les chiffres connus, les spécialistes sont déjà sur le pied de guerre. Il y a entre 20 et 50 millions de joueurs pathologiques en Chine, soit plus que la population canadienne. Avec la croissance de Macao, l'offre de jeu de plus en plus grande dans les pays asiatiques et l'expansion du marché noir en Chine, l'avenir s'annonce sombre. «Ça ne fait que commencer», affirme Wu Ping Chuen.

Les chercheurs de Hong Kong se préparent tout de même à ce futur combat. Ils ont déjà établi que la culture chinoise est un facteur important à prendre en considération pour élaborer les traitements. D'abord, il faut contrer l'idée, fréquente chez les Chinois, que le «gambling» est une question de talent. «Ils sont sûrs de pouvoir battre la chance. Il faut donc leur enseigner la notion de hasard. On part de loin !» soutient Gracemary Leung.

Ensuite, les Chinois sont très superstitieux et enclins à croire au concept de destin, ce qui brouille leurs références et les empêche souvent d'arrêter de jouer. «Par exemple, ils sont certains que s'ils entrent par une nouvelle porte du casino, la chance va revenir, dit Elda Chan. Ils pensent que s'ils fument plus de cigarettes, ils vont gagner. Ça fait en sorte qu'ils jouent plus longtemps et donc qu'ils perdent plus. Le cycle infernal commence plus vite.»

Selon les spécialistes, il faut également ajouter la famille dans l'équation. En Chine, lorsqu'une personne est déshonorée, elle fait honte à toute sa famille. Pour éviter cette situation, le joueur veut récupérer rapidement ses pertes, quitte à miser plus gros... parfois même avec de l'argent prêté par ses parents ou ses frères et soeurs, qui veulent eux aussi éviter l'affront public. Ben Tam est d'accord. Joueur en traitement au Gamblers Recovery Centre, il a perdu 900 000 dollars avant de s'arrêter. «Je voulais toujours me refaire pour éviter la honte à ma famille. Maintenant, je dois regagner le respect de mes amis et de mes parents. Si je n'avais pas trouvé le centre, je ne sais pas ce qui me serait arrivé.»

***

Ce reportage a été réalisé grâce à une Bourse Nord-Sud financée par l'ACDI et accordée par la FPJQ

(source : ledevoir.com/Alec Castonguay)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Casino Barrière Egypte barriere etablissement quartier developpement restaurants concession mutualisant renouvelable
Vos derniers commentaires
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Le projet de casino parisien fait trembler la concurrence commenté : 6 fois
Jetons, calcul et gestion du stress: à l'école des croupiers commenté : 4 fois

Forum
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.