Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : escroquerie


Mardi 29 mars 2016 : Le Powerball : un phénomène social qui devrait donner à penser aux « politiques »



Le Powerball : un phénomène social qui devrait donner à penser aux « Politiques »

Jean-Pierre G. MARTIGNONI-HUTIN

(Sociologue, Chercheur associé au Centre Max Weber, Université Lumière ( Lyon II)

--------

L’incroyable engouement pour la loterie américaine à 1 milliard de dollars - le powerball - a fortement défrayé la chronique en janvier dernier, le quotidien Ouest-France évoquant même une « Amérique frénétique pour la plus grosse loterie au monde » (1) C’est justice pour ce Fait Social, Culturel et Historique très ancien (2) constamment assimilé à une drogue par l’activisme propagandiste de la doxa du jeu pathologie maladie, le rigorisme moralisateur d’associations anti jeu, le mercantilisme d’opportunistes exploitant le business du jeu compulsif, l’affairisme d’addictologues éthiquement et scientifiquement peu scrupuleux recyclés dans la « maladie du jeu » maintenant qu’ils ont imposé « aux politiques » leurs ignominieuses (3) salles de shoot pour …soigner les drogués (4).

Fièvre ludique américaine qui concerne aussi le Québec et le Mexique

Cette loterie bi-hebdomadaire, organisée par une association à but non lucratif dans 44 Etats américains, a fait la Une de tous les médias français et étrangers (5), certains indiquant même « comment participer depuis la France »(6) à la méga loterie de l’Oncle Sam. Frontière oblige, la « Belle Province » (7) en a aussi beaucoup parlé, nos « cousins » québécois - mais également nos « amis » mexicains - étant directement concernés par cette fièvre ludique. « La folie de la loterie américaine Powerball s'est emparée des Québécois. Ils sont nombreux à traverser la frontière américaine en Estrie afin de tenter de mettre la main sur le billet chanceux. Depuis quelques jours, les douaniers ont remarqué une plus grande affluence de Québécois au poste frontalier de Stanstead. Ils ne s'en cachent pas, les visiteurs de quelques heures se rendent à Derby Center, au Vermont, parce qu'ils espèrent avoir la main chanceuse ». (8)

Gary Grief lui même, l’heureux Président du Powerball, n’avait jamais vu ça : "Les ventes ont dépassé de loin tout ce que nous avions vu jusqu'à présent. Des millions de personnes, qui n'avaient jamais joué au Powerball, ont acheté un ticket"(9)

Quand la foule s’assemble

Chacun a pu voir à la télévision - et peut encore regarder sur internet - les files d’attentes impressionnantes de ces milliers d’Américains venus tenter leur chance au Powerball, principal Loto américain avec le Méga Millions. Ce n’était pas de petites queues clairsemées, des files indiennes ténues à la queue leu leu ou en rang d’oignons, mais d’impressionnantes « marches ludiques » avec plusieurs personnes par rang. Spectaculaire. « L'engouement est maximal et les files d'attente parfois longues pour acheter un ticket, en famille, avec des amis ou des collègues de travail. Pas besoin d'être résident, tous ceux qui peuvent se rendre sur le sol américain ont le droit d’acheter un billet et des milliers d'acheteurs sont spécialement venus du Canada ou du Mexique voisins pour acheter un petit bout de rêve à 2 dollars ». (10 ) Uncover sociologist (11) dans ces files d’attentes pour, dans une attitude goffmanienne, observer, écouter les « interactions, conversations, échanges» constitue un fantasme d’enquêteur que nous n’avons pu réaliser. Espérons que certains collègues Yankee ont pu le faire dans la bonne tradition de l’Ecole de Chicago.

Les Américains manifestent rarement. Ces rassemblements ludiques sur des centaines de mètres en étaient d’autant plus remarquables. Quand il y a foule, quand la foule s’assemble, se rassemble, quand des groupes se forment, il y a du phénomène social en construction, en devenir. Un sociologue peut difficilement dire le contraire. Les grandes constructions humaines (religions, révolutions….) trouvent leur origine dans la foule assemblée. Que ça plaise ou non. Car bien entendu, cela ne va pas parfois sans violence et sans destruction. Quand l’Histoire s’accélère, il faut faire table rase du passé et la foule - le peuple - ne font pas dans la dentelle. Allons enfants de la patrie, les aristocrates à la lanterne, marchons qu’un sang impur abreuve nos sillons…Ne réécrivons pas l’Histoire, comme le veut le politically correct(12) ambiant, d’un « socialisme bobo urbain bien pensant ».

Un moteur puissant enclenché par un pactole à la symbolique forte

Mais là rassurez vous, la foule ludique du Power Ball était elle toute pacifique, seulement désireuse d’acquérir un ticket pour le paradis… terrestre. Il faut dire que le jeu en valait la chandelle. La somme ? Impressionnante. 1,5 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros). Tous les records pulvérisés. Le dernier datait de 2013, lorsqu'une jeune retraitée de 84 ans, Gloria C. Mackenzie, avait gagné 590,5 millions de dollars (13). Une broutille comparée au faramineux pactole du Powerball de janvier 2016. A ce niveau de richesse on ne doit plus parler de pactole mais de trésor. Si des milliers (des millions ?) de citoyens américains se sont mobilisés telle une ruée vers l’or, c’est uniquement pour cette somme fabuleuse. Cette mobilisation et sa médiatisation entraînant « une réaction en chaine » spectaculaire (confer encadré ci dessous)

Certes, chacun connaît « les pouvoirs de l’argent », et pas seulement dans le domaine ludique des jeux de hasard, mais qu’une simple loterie à 2 $ déplace les foules, cela doit donner à penser. Si une telle chose a été possible, elle peut être renouvelée. Si un tel « miracle » est positif, il doit être renouvelé.

On a là un moteur puissant et sans doute beaucoup plus puissant qu’on l’imagine (14) Un moteur capable de déplacer les masses dans la plus grande liberté, sans contrainte. Une adhésion volontaire, souple, permanente. Démarches individuelles et égoïstes à un premier niveau mais qui, conjuguées, font toute la puissance de ce « collectif » ludique déclenché par un pactole à la symbolique forte : le milliard.

Powerball : un cercle ludique vertueux très rapide d’une puissance extraordinaire

« Le jeudi 7 janvier 2016, la cagnotte du Powerball qui n’était pas tombée depuis novembre 2015 atteignait 675 millions de dollars. Le buzz médiatique aidant et alors que les files d'attentes s'allongeaient dans l’espace public facilitant la visibilité du phénomène et le bouche à oreille, celle-ci est passée à 800 millions de dollars le vendredi 8 ; à 900 millions le samedi 9, à 1,3 milliard le dimanche 10 et à 1,5 milliard le mardi 12 janvier 2016, déclenchant une frénésie ludique jamais vue pour un jeu de hasard dans le pays. Ironie, les gros compteurs qui affichent le montant du powerball sur les lieux de vente (façon jackpot progressif dans les casinos) sont restés bloqués à 999 millions de $» (15)

Si une telle chose a été possible, elle peut être renouvelée. Si un tel « miracle » est positif, il doit être renouvelé

Une sorte de chaine de Ponzy (16) certes, mais une chaine de Ponzy qui ne s’arrêterait jamais, ne serait pas une filouterie opaque contrôlée par quelques escrocs, mais un cercle vertueux susceptible d’améliorer la situation du plus grand nombre. En quelque sorte, si nous filons la métaphore nucléaire, nous avons là un surrégénérateur qui produirait plus d’énergie qu’il n’en consomme. Et si ce moteur vertueux existe, tout est possible.

Au niveau financier on ne se gêne pas actuellement d’utiliser l’argent, afin de relancer l’économie mondiale. Par exemple en matière financière. C’est quoi finalement un QE ( quantitative easing, assouplissement quantitative), une injection massive d’argent. On donne un nom savant pour noyer le poisson, faire croire que l’économie est une science exacte, mais en réalité, on fait tourner la planche à billets, avec les dangers à terme que cela représente. Idem quand on baisse les taux d’intérêt pour rendre l’argent moins cher. Les Etats, les Banques Centrales utilisent actuellement largement cet outil, cette convention, cet artifice - l’argent - pour tenter de relancer l’activité avec les risques que cela comporte vu le caractère artificiel de cette relance. Pourquoi ne pas utiliser ce puissant moteur collectif : l’argent du jeu ? Et là aucun risque, l’impôt ludique ne constitue pas de la monnaie de singe comme pour le QE mais du bon argent, sonnant et trébuchant.

L’argent ne fait pas le bonheur…des pauvres mais il peut y contribuer !

Alors bien sur, anarchiste, vous allez me dire : l’argent, toujours l’argent. Moraliste vous pourrez m’assener la phrase qui tue : l’argent ne fait pas le bonheur. Ce à quoi nous pouvons répondre qu’il y contribue certainement… un peu, beaucoup... Plus sérieusement interrogeons nous pour savoir si cette célèbre maxime - antinomique, un peu stupide et pas mal réactionnaire - n’a pas été inventée, suggérée, distillée par les Riches. Sentence devenant ensuite « la morale d’objectivation du pauvre » qui la reprend à son compte pour sauver la face, face à autrui quand il comprend qu’il a très peu de chance de devenir riche. Les Riches eux ont de l’argent, ils peuvent toujours dire - ça mange pas de pain - qu’il ne fait pas le bonheur ou pire, affirmer qu’il y aurait sociologiquement, risque d’anomie durkheimienne, voire de suicide, quand on est riche, trop riche, « plus riche que riche » ( slogan de l’euromillion inventé par la Français des jeux (17 ). Mais n’allez pas dire ça à John Robinson et à sa femme Lisa premier gagnant officiel du Powerball qui viennent d’empocher un chèque de 528,8 millions de dollars (484,5 millions d'euros) lors d'une conférence de presse organisée par la loterie de Nashville Tennessee. Ils vous riraient certainement au nez.

Certes, « Accompagné de leur fille et du chien de la famille, le couple a indiqué que «ce billet génère beaucoup de stress". (18) Mais à mon avis ils vont s’en remettre ! Le couple qui habite à Munford, petite ville de 5 000 habitants près de Memphis, a d’ailleurs déclaré «qu'il comptait continuer à travailler. Lisa a téléphoné à sa patronne, lui disant qu'elle prenait un jour de congé vendredi. "Je serai là lundi", a-t-elle ajouté ». (19)

Certes la presse américaine rapporte quelques histoires tragiques (20) dans lesquelles la « malédiction » « aurait » frappé certains gagnants de la loterie, par exemple celle racontée par le journaliste Joe Nocera dans le New York Times en 2012, qui narrait la déchéance, personnelle et familiale, de Jack Whittaker, « l’heureux » gagnant de 315 millions US$ au Powerball. Moins épiphénoménique, plus représentatifs les études sociologiques réalisées sur les winners (notamment celles du sociologue H. Roy Kaplan en 1987 portant sur 576 gagnants de la loterie) indiquent au contraire que « les «mythes» et les «stéréotypes» de la culture populaire sur cette question sont très éloignés de la vérité. Peu de gagnants quittent leur emploi pour vivre une vie de pacha ». Une étude plus récente de 2004, confirme que 85,5 % des Américains ayant gagné à la loterie ont continué à travailler après avoir touché le gros lot et vivent des jours heureux(21) Une autre étude de 2009 (22) réalisée auprès de 34 987 personnes ayant remporté un maximum de 150 000 US$ à la loterie souligne que si 5 % ont fait banqueroute 5 ans après avoir touché leurs gains, 95% coulaient des jours tranquilles, confirmant d’évidence que statistiquement si l’argent ne fait pas le bonheur, il y contribue fortement même s’il est gagné au jeu.

Les yeux bandés de Fortuna

Alors bien sûr comme pour le Loto ou l’Euromillions, les chances de gagner au Powerball étaient minces : 1 chance sur 292.201.338 exactement. Les joueurs le savent, ils acceptent cette loi d’airain. C’est « la règle du jeu » des jeux de hasard, le principe même des jeux d’argent : pleins de petites gouttes qui produisent des ruisseaux qui alimentent un grand fleuve. Puissance de la logique ludique. Implacable mais juste car tout le monde a sa chance. Fortuna a les yeux bandés. Vertu démocratique de l’aléa ludique. Voilà un principe démocratique qui fait fi de la naissance, des origines, de la couleur de peau, de la richesse, des capacités intellectuelles. Ces paramètres démocratiques du gambling sont déterminants pour comprendre le succès populaire des jeux d’argent contemporains et pas seulement aux ETUN.

Idéologiquement on accuse souvent les jeux d’argent d’être une pratique individualiste, égotiste voire égoïste. Méfions nous des apparences. C’est tout le contraire. C’est par la réunion des joueurs assemblés qui cotisent, que ce miracle a lieu. Nous avons là « un phénomène collectif » , constitué par l’assemblage d’actes ludiques individuels volontaires basés sur la liberté. Phénomène social et culturel qui devrait donner à penser aux « politiques » s’ils voyaient un peu plus loin que leur « bout de nez fiscal crochu traditionnel » basé sur la contrainte confiscatoire.

Déclencher une Politique Des Jeux vertueuse

« Incapables » de relancer la croissance et donc de mener une politique de la demande en augmentant fortement salaires et pouvoir d’achat ; « impuissants » à créer un véritable (23) Fond Souverain puissant générateur de cash comme l’a fait la Norvège depuis longtemps(24) et de nombreux autres pays ; « amnésiques » pour ne pas lancer un Grand Emprunt comme cela a été fait en France dans le passé et susceptible de rapporter immédiatement des milliards s’il était mieux rémunéré que le scandaleux taux d’intérêt du livret A que Christian Noyer trouvait trop élevé avant de quitter la Banque de France ; constitue la manne du powerball ou celle d’El Gordo, la loterie de Noël des Espagnols à…. 2 milliards d’euros (25)

Certes l’Etat Croupier national grappille déjà quelques milliards (26) en taxant fortement casinos et autres opérateurs ludiques, quand il n’exploite par lui même gambling et e.gambling à travers l’activité monopolistique de la FDJ. Mais il le fait la honte au ventre, avec peu de transparence, dans un conflit d’intérêt permanent et surtout en mettant en avant hypocritement et contradictoirement une politique des jeux « responsable », instrumentalisée par la doxa du jeu pathologie. S’inspirer du phénomène Power ball pour déclencher une Politique Des Jeux vertueuse utilisant ce merveilleux « impôt démocratique » (27) que constituent les jeux d’argent pour le profit du plus grand nombre, ce serait tout autre chose. Une ambition, un dessein. Bref une volonté politique innovante multiple qui manque tant à la France actuellement sur ce registre des jeux d’argent comme sur tant d’autres (fiscalité, emploi, pouvoir d’achat, santé des français, écologie, retraites, délinquance, criminalité, drogue…). A suivre.

© jpg martignoni-hutin, sociologue, université lyon 2, centre max weber(cmw) équipe TIPO, Lyon, France, avril 2016

_____________________

Notes

  1. « Powerball. L'Amérique frénétique pour la plus grosse loterie du monde » ( Ouest France 12 janvier 2016)

  2. Introduite en France par Casanova les loteries et les autres jeux de hasard et d’argent sont un fait social, économique, culturel beaucoup plus anciens. Les archéologues ont trouvé les premiers objets liés à la pratique des jeux d’argent dans les vestiges de l’Ancienne Babylone (3000 avant J-C), dans la Chine Ancienne (2300 avant J-C), ainsi qu’en Inde, en Egypte et à Rome. Les jeux de dé seraient les jeux les plus anciens. Des dés en os et en ivoire ont été retrouvés dans des fouilles, ils dataient de plus de 3000 ans. ( source : Kelbet, jouez le grand jeu HISTOIRE DES JEUX D’ARGENT ET DE HASARD : DES ORIGINES LOINTAINES…. Confer également : 1/ »A quoi joue-t-on ? pratiques et usages des jeux et des jouets à travers les âges (1999,552 pages, Festival d’histoire de Montbrison de 1998) 2/Martignoni, J.-P. (2010) E. Belmas, Sylvie Craipeaux , « Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine » (Paris, Puf, 2010, article Jeu(x) » 455- 459 ) 3/Belmas E., « Jouer autrefois. Essai sur le jeu dans la France moderne (XVIe-XVIIIe siècle » (Seyssel,ed Champ Vallon, 2006)

  3. Ignominieux : qui suscite le dégout, l’horreur, la déchéance sociale, le déshonneur

  4. Les électeurs, riverains et contribuables qui payent cette couteuse ( plus de 800 000 euros) et scandaleuse expérimentation apprécieront. Confer : « Le Sénat valide les tests de salles de shoot(« lefigaro.fr 17 sept 2015) Les salles de shoot sont-elles légales ? « (France Info, 25 juin 2015)« Une "salle de shoot" en test à Paris : bonne idée ou incitation à la drogue ? »( le nouvelobs.com, 5/2/2013) « Salle de shoot : la subvention qui fait tiquer la droite »(Le Parisien 14 mars 2016)

  5. « Powerball : trois gagnants se partageront le jackpot record de 1,6 milliard de dollars »(Capital 14/1/1016) « Super jackpot au loto américain : comment gagner 1,5 milliard de dollars ?(France Info 13/1/2016) « Trois gagnants à la loterie américaine »(Le Monde.fr 14/1/2016) « Record du monde : la loterie américaine Powerball, toujours sans gagnant, mettra en jeu 1,3 milliard de dollars mercredi( L’obs 10/1/2016) « ETATS-UNIS. 1,5 milliard de dollars : la folie de Powerball, loterie de tous les records (Timothée Vilars, L’Obs du I3/I/2016) « Etats-Unis: record pour le jackpot de la loterie "Powerball"(l’express du, 10/1/2016) « Powerball : qui a gagné le jackpot de 1,58 milliard de dollars ? »( Le Point 14/I/2016) « Un Français peut-il remporter la cagnotte de 1,5 milliard de dollars du Powerball ? »(Le Monde.fr 12/1/2016)Trois gagnants se partagent le jackpot du Powerball( La Tribune de Genève 14/I/2016)

  6. « Powerball: Comment participer depuis la France au gros lot record de la loterie américaine (1,5 milliard de dollars)( Par Jean-Baptiste Duval, Le Huffington Post, 26 mars 2016

  7. La Belle Province périphrase utilisée pour désigner le Québec en tant que province du Canada.

  8. « La folie de la loterie Powerball s'empare des Québécois » (radio canada, 12/1 par Brigitte Marcoux)

  9. ( cité par le Figaro du 14/1/2016 avec l’AFP) : « Trois joueurs américains se partagent une cagnotte d'1,6 milliard de dollars »

  10. « ETATS-UNIS. 1,5 milliard de dollars : la folie de Powerball, loterie de tous les records » (Timothée Vilars, L’obs du 13/1/2016)

  11. sociologue incognito

  12. anglicisme de politically correct ou political correctness, souvent noté PC en anglais, désigne, principalement pour la dénoncer, une attitude véhiculée par les politiques et les médias, qui consiste à adoucir excessivement ou changer des formulations qui pourraient heurter un public catégoriel, en particulier en matière d’histoire, d'ethnies, de cultures, de religions, de classes sociales (Wikipédia, mars 2016).

  13. « Gloria MacKenzie, Powerball Winner: Top 10 Facts You Need to Know »(Heavy.com June 5, 2013)

  14. Aux ETUN (323 509 329 habitants)les américains ont dépensé 70 milliards d’US$ en billets de loterie pour la seule année fiscale 2014. On imagine ce que pourrait rapporter une telle recette si elle était mise en œuvre enInde ( 1 294 395 029 habitants) enIndonésie (258 020 895 habitants) , au Brésil (204 974 962 d’habitants)…et en Chine (1 379 166 704 habitants) pour ce parler que des pays les plus peuplés

  15. Source : « ETATS-UNIS. 1,5 milliard de dollars : la folie de Powerball, loterie de tous les records (Timothée Vilars, L’Obs du I3/I/2016)

  16. Chaine de Ponzi : montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients par les fonds procurés par les nouveaux entrants. Si l'escroquerie n'est pas découverte avant, elle apparaît au grand jour quand les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients. Elle tient son nom de l’escroc italien Charles Ponzi (1882-1949) qui avait mis en place une opération basée sur ce principe à Boston dans les années 20. Carlo Pietro Giovanni Guglielmo Tebaldo Ponzi est mort ruiné après avoir passé une bonne partie de sa vie en prison (source wikipédia, mars 2016)

  17. Confer : « Le marché commun du loto-métro-dodo : La France, l'Espagne et la Grande-Bretagne lancent un loto commun pour 90 millions de joueurs potentiels. »( Marie-Dominique Arrighi et France VIOLLET , Libération du 13 février 2004 ) Confer également : « Les spots du Loto à la télé : du culte et du cliché » (Jessica Taieb, L’express.fr 10/08/2012)

  18. « Powerball : les premiers gagnants du jackpot du siècle reçoivent leur chèque de 528,8 millions de dollars » (France tv info janvier 2016)

  19. ibid. : « Powerball : les premiers gagnants du jackpot du siècle reçoivent leur chèque de 528,8 millions de dollars » (France tv info janvier 2016)

  20. « 10 Lottery Winners Who Lost It All » par Vince Veneziani, (businessinsider.com, 6 mai 2010)

  21. Source de ces informations sur les gros gagnants l’excellent article de Vincent Destouches : « Gagner à la loterie: pour le meilleur et pour le pire »( 13 janvier 2016, l’Actualité Express, cyber bulletin quotidien de L’actualité)

  22. « The Ticket to Easy Street??The Financial Consequences of Winning the Lottery »( 2009, 23 pages) par Scott Hankins (University of Kentucky), Mark Hoekstra (University of Pittsburgh) Paige Marta Skiba (Vanderbilt University)

  23. Le Fonds stratégique d'investissement (FSI) créé 2009 ne constitue pas véritablement un fond souverain et il n’est pas ( avec ses 20 milliards d’euros) à la hauteur des enjeux économiques du moment

  24. « Norvège : le plus gros fond souverain du monde a doublé de taille en 3 ans « : Le fonds public norvégien a rapporté 7,6% l'an dernier, ce qui a fait doubler sa valeur en trois ans. Il vaut désormais 745,1 milliards d'euros.(La tribune.fr du 13/3/2015) Confer également : Les plus grands fonds souverains de la planète par MURYEL JACQUE ( les échos du 22/02/2011)

  25. « aLe jackpot pour la loterie de Noël espagnole » par Jean-Yves Guerin Le Figaro.fr du 17/12/2012. Extrait : « Malgré la crise, la « Loteria de Navidad », dont le tirage a lieu le 22 décembre, est toujours la plus grosse du monde. Créée en 1812 à Cadix, elle fête ses 200 ans cette année avec près de 2,7 milliards d'euros de mises ». »20 heures jeudi dernier au cœur de Madrid. Une longue queue s'étire devant Dona Manolita, une boutique de billets de loterie réputée sourire aux joueurs. (…)pour les 46 millions d'Espagnols, la loterie de Noël est une véritable institution. «Presque tous les adultes y jouent. Le Gordo, comme on l'appelle ici, est inscrit dans l'ADN des Espagnols», affirme Juan Antonio Galliardo Lopez, directeur commercial de LAE, la loterie d'État qui organise cet événement.(…)

    Le succès de ce tirage exceptionnel reste inégalé. L'année dernière, il a généré des mises flirtant avec les 2,7 milliards d'euros. «Depuis le début de la crise, nous avons perdu 100 millions de mises, mais notre régression est beaucoup moins marquée que les autres formes de jeu, casinos, machines à sous…», précise Jose Miguel Martinez Martinez, président de LAE. Du coup, le Gordo est la plus grosse loterie mondiale. Si la «Loteria de Navidad» connaît un tel succès, c'est qu'elle a une longue histoire. Créée en 1812 à Cadix, elle fête ses 200 ans cette année. Mais son principe est resté immuable: c'est un jeu où les participants gagnent collectivement. Le contraire de l'Euro Millions ou du Loto qui favorisent les réussites individuelles.

    En effet, à la «Loteria de Navidad», c'est la série de dix billets qui comporte un chiffre, pas chaque ticket. Quand les joueurs ont le bon numéro, ils sont donc plusieurs à se partager le gain. «Avec ce système, beaucoup de gens achètent un carnet de dix billets à 200 euros et le partagent entre collègues, amis ou membres de la famille», explique Juan Castillejo, responsable de la boutique Dona Manolita. Comme dix tickets décrochent le gros lot au lieu d'un, les gains sont moins spectaculaires qu'au Loto. Mais ils atteignent quand même 400.000 euros par gagnant. Et, cette année, 1800 personnes empocheront cette somme ».La «Loteria de Navidad» a d'autant plus d'impact qu'elle répond à un cérémonial bien huilé.

    Son tirage qui dure quatre heures a toujours lieu le 22 décembre, marquant le début des fêtes de Noël. Retransmis par tous les médias, il est assuré par des collégiens qui chantent les numéros gagnants. Un respect des traditions qui n'empêche pas des clins d'œil à la modernité. Aujourd'hui, on peut acheter son ticket par Internet. Les billets sont vendus dès juillet. »

  26. Claire Tervé journaliste pour Planet.fr ( Faire le tour de l’actualité) : « Les jeux d’argent : plus qu’une passion un rituel français ? » (12 février 2016) ; confer également « Les Français ont perdu 10 milliards au jeu en 2015 » ( Le Monde, 21 janvier 2016)

  27. CONFER NOTRE ARTICLE ( à paraitre ) : JP Martignoni-Hutin : « LES JEUX DE HASARD & D’ARGENT : UN IMPOT DEMOCRATIQUE DONT L’ETAT CROUPIER NE DEVRAIT PAS AVOIR HONTE » ( avril 2016)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


12-01-2017 | Jeux d’argent & élections présidentielles
16-11-2016 | Tabac...Jeu...What Else ?
04-11-2016 | Cour Des Comptes Politique Des Jeux
20-06-2016 | L’impôt ludique : un impôt démocratique
29-03-2016 | Le Powerball : un phénomène social qui devrait donner à penser aux « politiques »
09-02-2016 | Bingo, Loto traditionnel… : un jeu populaire qui sera désormais dans les casinos Français.
13-02-2004 | Qui sont les joueurs ?

En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Casino d'Arzon jackpots frequentation estivale restaurant candidats aimerais reamenage campings
Vos derniers commentaires
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Le projet de casino parisien fait trembler la concurrence commenté : 6 fois
Jetons, calcul et gestion du stress: à l'école des croupiers commenté : 4 fois
Jetons, calcul et gestion du stress: à l'école des croupiers commenté : 4 fois
Jetons, calcul et gestion du stress: à l'école des croupiers commenté : 4 fois

Forum
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.