Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : roulette


Dimanche 11 mai 2014 : L’hôtel-casino Barrière à Lille : un luxueux paquebot voguant à travers la nuit



Situé au centre du tentaculaire et ultramoderne quartier Euralille, l’hôtel-casino Barrière, posé sur un pont aux allures de vague, évoque un paquebot. L’ensemble est d’ailleurs conçu de façon à fonctionner en cité des loisirs autosuffisante et perpétuelle. Riche de ses trois restaurants, de ses quatre bars, de sa salle de spectacles, de ses espaces de jeux et, bien entendu, de ses suites cinq étoiles. Bienvenue à bord.

Le sentiment, ne serait-ce qu’une seconde, d’être dans la peau de Quasimodo. Le vertige en plus. À plusieurs dizaines de mètres d’altitude, penché dans le vide, la vue sur le pont des Flandres est imprenable. La carapace translucide protégeant la façade, et donnant la nuit son apparence bleutée à l’hôtel-casino Barrière, filtre la vue. Derrière cet immense écran, piétons et véhicules, là tout en bas, sont des éléments de jeu vidéo. L’immeuble de 44 000 mètres carrés (dont la moitié accessible au public) cingle à travers le paysage urbain tel un vaisseau. La proue pointée (un défi ?) vers la Belgique. « Notre clientèle rajeunit, explique Patricia Legros, directrice de l’établissement ouvert en 2010. Elle est de plus en plus décomplexée et réclame de l’innovation en permanence. »

Pyramide de gâteaux

Le complexe Barrière, ce sont déjà cinq cuisines, sans compter des offices (des mini-kitchens). L’intendance d’un lieu ayant servi 220 000 couverts en 2013 doit savoir suivre. « Nous avons le statut de maître-restaurateur, souligne Yannick Joguet, une directrice de la restauration à la tête d’une armée de serveurs, barmen, cuisiniers et autres maîtres d’hôtel. Nous parions essentiellement sur les produits frais. » Le ventre lillois de Barrière est une caserne planquée en coulisses, dont les arsenaux sont d’immenses chambres froides gavées aux viandes, poissons et autres légumes. « Ici, on mange 24 heures sur 24, résume Yannick Joguet. Du croque-monsieur à 4 € au menu dégustation à 90 €. » Il faut nourrir sur le pouce ou le gourmet exigeant du palace cinq étoiles. Un peu plus haut, Adrien Jean et son équipe ne lèvent pas la tête. Le restaurant La Terrasse du Parc accueille en général 300 convives par jour, dont 60 % pour son buffet. Quelques portes battantes plus loin, une autre fierté du lieu : son atelier à pâtisseries. Ici, tartelettes aux fraises, choux à la crème et autres délices au chocolat sont créés ex-nihilo. Autour de Florian Declercq, au fil de la matinée, une pyramide multicolore de gâteaux s’élève, cernant progressivement le sous-chef pâtissier. Le seul buffet gobera quarante-deux tartes par jour.

Cocktail en chemin

Il existe des usines à gaz qui méritent le détour. Le système Harton en est. Chez Barrière, les bars aussi sont légion. Presque un sur chaque pont. « Il serait impossible de stocker et bien sûr d’évacuer des canettes vus les volumes consommés, met en garde la directrice de la restauration. La solution est en sous-sol. » Les fûts de bière, tout comme les sirops et boissons pétillantes, sont remisés à des dizaines (voire des centaines) de mètres des becs d’où ils couleront face au consommateur. Quant un ajout d’eau est nécessaire, le cocktail se réalisera en chemin, grâce à une interconnexion des fluides. Pour ce qui est des bouteilles d’alcools « forts » (whiskys, etc.), une puce électronique noyée dans le bouchon permet le dosage exact. Tout aussi modulable, la salle de spectacles. Quand le public vient applaudir Michèle Laroque et Pierre Palmade, les sièges s’écoulent jusque sous l’œil des comédiens. En mode « cabaret » pour le dîner-spectacle du vendredi soir (en ce moment, Icônes) ou « mariage », les sièges et la scène reculent, s’escamotent. Au moment où la salle s’est ouverte, l’Orchestre national de Lille était sans locaux, mis à la porte de la salle du Nouveau siècle par les travaux de réfection. L’ONL a trouvé asile chez Barrière. « Jean-Claude Casadessus est venu tester la salle, sourit Martial Fritz, le chargé de communication du complexe. Une consécration. »

En chiffres

300
Le nombre de collaborateurs de l’hôtel-casino Barrière.

38 000
Le nombre de clients accueillis à l’hôtel en 2013.

30 000
Les spectateurs venus au théâtre en 2013.

365
Les jours où le casino est ouvert dans l’année.

De 7 à 12
Le nombre de chariots de linge livrés chaque jour au complexe.

90
L’équipement, en panneaux solaires, sur le toit de l’établissement.

340 000 €
Le plus gros gain empoché par un client aux machines à sous depuis l’ouverture du casino Barrière de Lille, en 2010.

La nouvelle frontière des machines à sous

L’appareil a le ventre bien ouvert. Et ils sont trois à son chevet. De guerre lasse, il faudra cependant battre en retraite. « Nous ne nous mêlons pas de sa configuration, commente Serge Mazzuca, membre du comité de direction du casino chargé des machines à sous. Là, seule une entreprise agréée par le ministère de l’Intérieur peut intervenir. » L’engin restera donc « en rideau ». Avec 310 machines à sous, le casino lillois est bien équipé. Les installations sont de plus en plus sophistiquées. « Il s’agit ni plus ni moins que d’ordinateurs, précise Mazzuca. Et nous n’avons pas accès à leurs cartes mères. » Tous les premiers du mois, l’intégralité du parc est contrôlé. Jeudi, le périmètre des machines à sous a fonctionné de 10 h à 4 h du matin. Pierre et Nathan, le binôme de la maintenance, est arrivé à 6 h.

À l’image des parcs d’attractions, les salles de machines à sous sont divisées en sections à thème. Dans le recoin cinéma, le requin des Dents de la mer côtoie la Momie, laquelle partage un coin de moquette avec Iron Man. En face, Spiderman multiplie les clins d’œil. Le sentiment d’avoir pris place dans une salle d’arcades. Celles où, ados, on se disputait la place devant le flipper. « Il y a un lien, c’est vrai, reconnaît Martial Fritz, le chargé de communication du complexe. Un fabricant de billards électroniques mythiques comme Bally donne, aujourd’hui, dans la machine à sous. »

Les jeux de table traditionnels (poker, roulette anglaise) ont leur version automatique. Un black jack électronique est en phase de test dans un autre casino. Test ? Dans une salle un peu à l’écart, douillette et discrète, une corbeille copie conforme d’une capsule spatiale. En contrebas, des tables style boudoir ornées de gobelets eux-mêmes garnis de stylos, des chaises rappelant le thé dansant. Le bingo (loto) est en phase de test chez Barrière à Lille. Son évolution sera scrutée par Serge Mazzuca et ses équipes. Dans son bureau, le membre du comité de direction passe une bonne partie de son temps le nez plongé dans les registres. Comme celui des orphelins, où doit être consignée chaque somme même minime (en espèces ou en tickets) trouvée au sol ou sur les tables par les membres du personnel.

Jeux de table : une salle qui ne dort jamais

Les escalators s’ébranlent à l’heure où d’autres, dans les tours toutes proches, s’apprêtent à achever leur journée de travail. Les dimanches et jours fériés, les tables de roulette et les distributeurs de cartes de black jack fonctionnent de 16 h à 4 h du matin. « Dès l’ouverture, le croupier compte ses jetons, accueille David Dupas, le directeur de cet espace. Par exemple, pour le black jack, il y en a pour 15 000 €. » Le climat est feutré. Les clients se gardent bien d’élever le ton. Ils arrivent progressivement. Souvent à deux. Jaugent cette étrange arène où les croupiers font tourner le cylindre de la roulette anglaise et lancent la bille sans relâche. Annonçant le résultat à un public parfois invisible. « C’est la règle, sourit Dupas. Le jeu ne s’arrête pas. »

Un binôme de jeunes gens (allure sportive et néerlandais appuyé) calcule rapidement la trajectoire de la bille. Le plus grand dépose coup sur coup des petites piles de jetons jaunes. Perdu. Perdu. Perdu. Les mises sont balayées par le croupier, déversées dans une alvéole à fleur de table. Quelques centimètres plus bas, une trieuse automatique digère les jetons et les empile automatiquement. Trois minutes plus tard, ils sont de retour dans le jeu. Sur le tapis vert du poker, posées sur le velours du black jack, les cartes. Celles-ci sont battues, rebattues. Comptées, vérifiées. Rien à voir avec les jeux classiques du commerce, elles sont imprimées par un professionnel agréé. Et la circulation (jusqu’à leur destruction) de ces paquets est surveillée par une brigade spéciale de la police judiciaire. « Pour les clients soupçonneux, nous avons la faculté de passer les cartes aux rayons ultra-violets, précise David Dupas. Ils pourront ainsi s’assurer qu’elles ne sont pas marquées. » Toujours pour des questions de sécurité, des micros sont disposés sur les tables. Et des caméras enregistrent les parties. Leurs servants pouvant même zoomer sur des visages en cas de doute. Les billes de la roulette, elles, sont testées pour prouver qu’elles ne sont pas aimantées.

(source : lavoixdunord.fr/LAKHDAR BELAÏD)



>>> 

En savoir plus


Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


12-01-2017 | Jeux d’argent & élections présidentielles
30-12-2016 | La France : le pays des casinos
03-12-2016 | Assis sur une montagne de pertes, le casino de Lille rêve de changer les règles du jeu
27-09-2014 | Assises du Nord : ouverture lundi du procès des braqueurs présumés des casinos de Lille et Malo-les-bains
11-05-2014 | L’hôtel-casino Barrière à Lille : un luxueux paquebot voguant à travers la nuit
08-01-2014 | Fausse alerte à la bombe au casino de Lille
28-01-2012 | Lille : « En période de crise, les gens jouent plus au Loto qu'au Casino »
08-08-2011 | Casino de Lille : jackpot gagnant au casino !
08-02-2011 | Braquages de casinos : 8 interpellations
05-01-2011 | Casinos, machines a sous, jeux de table, roulette, poker , casinos de france, partouche, barriere , joa groupe, las vegas, macao,singapour …
15-11-2010 | le casino Barrière de Lille braqué dans la nuit
28-04-2010 | Lille : Déjà 1 300 entrées par jour en moyenne dans la salle de jeux du casino Barrière
12-03-2010 | Le Casino de Lille ouvre ses portes ce soir
04-03-2010 | Avis défavorable à l'ouverture du casino Barrière à Lille : la commission de sécurité repasse le 11 mars
18-02-2010 | L'hôtel-casino Barrière, à Euralille, reporte son ouverture au mois de mars
22-01-2010 | Lille : Du goût pour le poker à la formation de croupier
11-01-2010 | Le Casino Barrière de Lille ouvrira bientôt ses portes
07-12-2009 | Le casino Barrière de Lille relance une deuxième promotion d'apprentis croupiers.
01-12-2009 | Le casino Barrière Lille prévoit pour 2010 400 machines et un million de visiteurs
27-10-2009 | Dominique Desseigne : “Notre entreprise ? Une affaire de générations”

En bref

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Saint-Amand-les-Eaux: un gagnant empoche 1,7 M€ au Pasino
01-02-2014|La dernière gagnante aux « bandits manchots » en réseau des casinos Partouche avait déjà mis la main sur une belle somme. Le dimanche 21 juillet 2013, elle était repartie avec un chèque de plus de 780 000 € du Pasino de Saint-Amand. En cette fin d’après-midi, un autre joueur a fait exploser la cagnotte ! Doublant plus que la mise cette fois, avec un gain de 1,7 million d’euros. Pour être tout à fait précis, la machine a craché un jackot (un mégapot, dans le jargon des casinotiers) de 1,763 041,15 €. Le principe du mégapot est celui-ci : des machines à sous sont reliées entre elles au sein d’un même casino, et elles cotisent à un jackpot commun bien supérieur à celui d’une machine isolée. L’établissement précise : « Il avait simplement misé 2 € ! » Heureux homme...(lavoixdunord.fr)

management de casinos humaines management sciences universite matieres fiscalite reglementation formations
Les + commentés
La "crise" des casinos français inquiète le sénateur spécialiste des jeux commenté : 8 fois
Casinos de La Seyne et Sanary: Partouche justifie son recours commenté : 8 fois
J'ai été croupier : alcool, fausses promesses, bling bling... Les casinos vous manipulent commenté : 7 fois
Casinos à Paris : les « anti » reçus à Matignon commenté : 7 fois
La guerre des casinos fait rage dans le Morbihan commenté : 6 fois
La roulette automatique arrive au casino du Tréport commenté : 6 fois
À l'école des croupiers commenté : 6 fois
Le casino Partouche de la Trinité-sur-Mer pourrait fermer ses portes le 30 juin commenté : 5 fois
Le projet de casino parisien fait trembler la concurrence commenté : 5 fois

Forum
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.