Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : situation


Dimanche 9 février 2014 : Casinos de La Seyne et Sanary: Partouche justifie son recours (8)



Le président du directoire du Groupe Partouche, Fabrice Paire, rappelle les raisons qui ont amené la direction du casino de Bandol à attaquer l'arrêté ministériel autorisant les jeux à La Seyne et à Sanary.

S'il ne souhaite pas commenter la décision du tribunal administratif de Toulon, qui a prononcé jeudi l'annulation de l'autorisation d'exploiter des jeux à La Seyne et à Sanary (nos éditions précédentes), le président du directoire du Groupe Partouche, Fabrice Paire, accepte de rappeler les raisons qui ont amené la direction du casino de Bandol à déposer un recours contre l'arrêté du ministre qui autorisait ces activités.

Déjà, précise-t-il, « nous n'avons pas attaqué les projets de casinos de nos concurrents, mais la décision du ministre qui les a autorisés ». Motif : « La réglementation prévoit que toute ouverture d'un casino doit être décidée au regard d'une étude d'impact qui vérifie qu'elle ne met pas en péril un établissement installé dans un périmètre de 80 km. Or cette disposition n'a pas été prise en compte par le ministre de l'Intérieur de l'époque, Claude Guéant, avant de rendre une décision qui allait détruire un équilibre local. Et c'est d'autant plus surprenant qu'au sein de la commission des jeux, les représentants du ministre, qui suivent au quotidien l'activité des casinos, avaient émis un avis défavorable, qui s'est avéré minoritaire».

« Personne ne s'apitoie sur Bandol »

Fabrice Paire estime que la commission des jeux et le ministre «se sont basés uniquement sur l'étude présentée par Joa et qui faisait ressortir un impact minoré sur le casino de Bandol ». Du coup, Partouche a fait appel à « un organisme indépendant (1), dont l'étude d'impact a montré que le produit brut des jeux du casino de Bandol allait se dégrader de plus de 30 % avec l'arrivée de ses concurrents. Et c'est ce qui s'est produit. Ce rapport a été porté à la connaissance du ministre, mais en vain ».

« Aujourd'hui, reprend le patron du groupe Partouche, on s'inquiète des conséquences de l'annulation des jeux à La Seyne, mais personne ne s'apitoie sur les conséquences à Bandol, où le casino a perdu un tiers de son activité avec l'ouverture du casino des Sablettes. Et où un plan social a été mis en œuvre (une quinzaine de licenciements, Ndlr) pour ajuster les moyens à l'activité ».

Si Joa dépose une nouvelle demande d'autorisation d'exploiter des jeux à La Seyne, Partouche ne restera pas inactif. « Je n'hésiterai pas à demander au ministre de l'Intérieur comment il peut accepter d'autoriser cette activité alors qu'elle met en péril l'avenir du casino de Bandol », assure M. Paire.

De son côté, le directeur du casino de La Seyne se dit « stupéfait que le casino de Bandol parvienne à obtenir, de la justice, la préservation de sa situation de monopole ». Et d'estimer que « l'érosion de l'activité du casino de Bandol est, en grande partie, liée à l'absence d'investissements ces dernières années pour moderniser l'établissement et les jeux proposés ».

1. Atout France, agence de développement touristique

(source : varmatin.com/mguillon)


Share |

Vos réactions à cet article

arthur | 09/02/2014 18:32


Il serait judicieux de fermer le Palais de la Méditerranée à côté du Rhul, Le Palm Beach à Cannes (3 casinos), Juan les Pins à mons de 80 km de la Siesta, 1 des 2 casinos de Vichy, Palavas non loin de la Grande Motte et j'en passe.
Ca sent tout de même le favoritisme ou le meilleur appui du moment pour un Groupe surendetté.


sacristin | 10/02/2014 10:52


Le plus surendété des deux n'est pas celui que l'on croit ! Partouche est trés loin de l'état dramatique du groupe jOA et du groupe Viking. Tous les deux prennent l'eau de toute part.... La seule différence c'est que Partouche est côté en bourse et donc l'information passe quand pour JOA et Viking tout reste confidentiel... (enfin sauf pour les banques)

En plus avec 32 M€ de cessions d'actifs il est quasi certain que le tribunal de commerce accordera à Partouche un étalement de sa dette sur 10 ans. Ils ne sont pas à risque....


arthur | 10/02/2014 10:52


Autres réflexions.
Le monopole ne doit pas exister.
Ne vaut-il mieux pas (malgré les problèmes que ça procurerait à certaines familles) que le Groupe P. licencie une 15aine de personnes (de toute manière ils réduisent déjà les effectifs) alors qu'en contre partie plus de 100 emplois seraient crées entre La Seyne et Sanary ? sans compter les emplois indirects.
Peut-on remettre en cause le fondement même de la commission supérieure des jeux sur l'avis d'un rapporteur public ?
Un peu de sérieux et cédez enfin votre Groupe à de vrais gestionnaires.


sacristin | 10/02/2014 10:54


D'ailleurs autre question. Pourquoi pour Partouche c'est Fabrice Paire qui s'exprime quand pour Joa c'est un directeur de casino ??????


arthur | 10/02/2014 10:58


Exact. Attendons les réactions car c'est intéressant de suivre ce qui va se passer pour l'avenir de la profession et des implantations de casinos.


sacristin | 10/02/2014 11:00


LE rapporteur public ne se base que sur des éléments de droits par sur des conjectures sur l'emploi hypothétique qui serait créé ou perdu sur l'un ou l'autre des casino.

La seule question est est-ce que L'étude a été correctement réalisée et le rapporteur dit non donc la commission ne s'est pas prononcée sur des informations justes... CQFD.

Par contre de manière trés pragmatique vous avez raison on se fout de 15 personnes chez Partouche et quand on voit l'équipement de certaines zones il n'y a pas de raison que JOA et Viking n'obtiennent pas leur autorisation. D'ailleurs je parie 500 € avec qui veut qu'ils l'auront...


cfun | 10/02/2014 17:41


c'est pas une histoire Partouche - JOA
la règlementation des jeux prévoit :
° Pour les demandes d'ouverture, une étude d'impact économique montrant l'existence d'une demande de jeux non satisfaite et permettant de mesurer les conséquences de l'ouverture d'un nouvel établissement de jeux sur les casinos voisins existants, ainsi qu'un bilan prévisionnel d'activité sur 5 ans montrant la viabilité économique du projet ;

les études d'impact de la Seyne et de Sanary ont été faites sans prendre en compte l'autre ouverture...

si ça semble logique de leur part (joa et viking), c'est illogique du ministère de valider! d'autant plus qu'il semble que la commission a émis un avis défavorable (point à vérifier).

de plus aujourd'hui nous savons que l'impact a été minimisé... aucune offre a été crée... pourquoi multiplier les casinos au risque de les rendre non rentable et ne pas en autoriser dans des régions plus peuplés?

faisons confiance à la justice...qui pour le coup a été raisonnable en donnant un délai et en permettant a JOA de repasser en commission.


quebecpoint | 24/02/2014 21:08


C'est bizarre, c'est toujours le même groupe qui rencontre des problèmes...
Une fois à Sanary, une fois à MLB et maintenant La Seyne...
L'histoire se repète un peu trop souvent.
Est ce vraiment la faute à un simple pas de chance ?? A moins qu'il ne s'agisse d'un déficit chronique de préparation et de gestion des dossiers de son illustre président ?
Chacun se fera son idée...


Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Article(s) relatif(s)


06-02-2014 | L'ouverture des casinos de Sanary et de la Seyne annulée
24-01-2014 | Le sort des casinos scellé le 6 février
13-01-2014 | La menace sur les casinos de La Seyne et Sanary suscite l'incompréhension
09-01-2014 | Autorisations annulées pour les casinos de La Seyne et Sanary ?

Autre(s) Article(s)


09-02-2014 | Casinos de La Seyne et Sanary: Partouche justifie son recours
13-01-2014 | La menace sur les casinos de La Seyne et Sanary suscite l'incompréhension
09-01-2014 | Autorisations annulées pour les casinos de La Seyne et Sanary ?
31-01-2012 | Le grand jour pour les casinos de La Seyne et Sanary

En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Casino Enghien malfaiteurs victimes interpelles filature depouiller incarceres arrivaient allaient
Vos derniers commentaires
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Le projet de casino parisien fait trembler la concurrence commenté : 6 fois
Jetons, calcul et gestion du stress: à l'école des croupiers commenté : 4 fois

Forum
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.