Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : situation


Jeudi 14 novembre 2013 : Financière Ficaudière . Le pari réussi des casinos 100 % bretons



La Financière Ficaudière joue pleinement de ses racines bretonnes pour se développer dans l'univers des casinos. Une stratégie payante initiée par son fondateur Alain Aupiais.

Après Fréhel, Saint-Quay-Portrieux et Quiberon, Alain Aupiais, fondateur de la Financière Ficaudière, vient de s'offrir deux nouveaux terrains de jeux en chipant, aux nez et à la barbe des grands groupes nationaux, la gestion des futurs casinos de Larmor-Plage et Vannes. Un succès qui conforte la stratégie de cet entrepreneur, discret et passionné, dans sa volonté de construire un groupe 100 % breton dans l'univers des bandits manchots, Texas Hold'em et autres roulettes.

Premiers pas à Pornichet

Pourtant, contrairement à des Partouche ou des Barrière, Alain Aupiais n'était pas formaté pour réussir dans ce milieu. « Jusqu'à mes 40 ans, je n'y avais mis les pieds qu'une fois. C'était à Las Vegas en 1976. Plus par curiosité, je n'avais même pas joué. » Il faudra attendre 1988 pour que le « p'tit gars » de Besné en Loire-Atlantique, aîné d'une fratrie de cinq enfants, décide de se lancer. Une histoire débutée encore une fois outre-Atlantique, du côté de Chicago. « J'étais à l'époque revendeur de baby-foot et flippers pour les cafés. Lors de ce voyage, j'ai eu connaissance d'un projet visant à autoriser les machines à sous en France. » Flairant déjà la bonne affaire - l'une de ses marques de fabrique - Alain Aupiais s'associe avec un confrère, Charles Dehoey, pour racheter le casino de Pornichet. « Nous avons réalisé des travaux colossaux anticipant cette arrivée. Mal nous en a pris. Le gouvernement en place a revu sa position accordant seulement un droit d'exploitation à 12 établissements. »

Une fidélité en affaires

Exsangue, contraint d'hypothéquer ses biens, Alain Aupiais fait le dos rond. « Je me suis vu finir en chemise. » La guerre du Golfe en 1991 et l'arrivée d'un nouveau ministre de l'Intérieur débloquent finalement la situation. « Nous avons fait entrer 100 machines à sous. Les gens faisaient la queue à la porte du casino, damant le pion à notre concurrent voisin de La Baule. » Sur leur lancée, les deux associés font l'acquisition du casino de Pornic. « Nous avons réalisé des travaux d'aménagement très rapidement. Mais à deux jours de l'ouverture, un incendie a tout détruit. » Fidèle en affaires, comme en amitié, Alain Aupiais fait fonctionner ses réseaux et parvient, en moins d'un mois, à monter un casino temporaire sur le parking attenant. « Une première en France. Cela a démontré notre réactivité. Nous vivons une situation identique à Larmor-Plage où nous venons d'ouvrir un établissement qui laissera place, dans 18 mois, à une construction neuve. » En 1994, Alain Aupiais ouvre un casino à Plouescat (29). Suivra en 1997 le rachat de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (85) puis de Fréhel l'année suivante. « Je ne voulais pas aller là-bas, peu convaincu par le modèle économique d'un site fermé l'hiver. Quand j'ai vu un dimanche le monde à l'entrée, j'ai rapidement changé d'avis ».

Un passage dans le Sud

À l'occasion d'une énième virée à l'Ile Maurice, son pays d'adoption, Alain Aupiais fait la connaissance de Ghislaine et Marcel Nouet, patrons du groupe de BTP éponyme. De cette rencontre, il en tirera « une solide amitié à l'origine des racines bretonnes de Financière Ficaudière, officiellement créée en 2000. » Une stratégie régionaliste confortée par le semi-échec d'une aventure de quatre ans en Isère (Allevard) et dans le sud de la France (Lacanau, Biscarrosse et Mimizan). « La gestion à distance n'était pas facile. » Quelques mois après la reconstruction complète de Fréhel, les nouveaux associés - Charles Dehoey ayant cédé ses parts aux Nouet - ont connaissance de la vente du casino de Saint-Quay-Portrieux. « C'est à cette occasion qu'un pool d'entrepreneurs locaux, comme Pierre Budet, Marcel Frouin ou Michel Latouche, nous ont rejoints. » En 2005, outre quelques restaurants glanés entre-temps en Bretagne, la Financière Ficaudière acquiert le casino de Quiberon à l'Européenne des Casinos, groupe auquel elle avait vendu Pornic et Pornichet quelques années plutôt. En 2008, c'est au tour de Saint-Gilles-Croix-de-Vie de changer de main.

Un partenariat régional

Dans cette logique, rien de plus évident pour Alain Aupiais que de se porter candidat pour les appels d'offres de Larmor-Plage et Vannes. « Afin d'asseoir nos offres, nous avons créé la société bretonne d'exploitation des casinos, dans laquelle la Financière Ficaudière est majoritaire à 51 %. Le capital restant est détenu par deux autres groupes familiaux qui partagent nos valeurs : Viking dans le Pas-de-Calais et Arev dans le Cantal. » L'association des trois indépendants se révèle fructueuse. « Nous investissons 16 millions d'euros sur chacun des projets morbihannais. C'est une belle marque de notre engagement en Bretagne. » Et preuve que cette carte régionaliste ne s'apparente pas à du « bluff », le siège social de la Financière, basé à Pornic, sera transféré, dans quelques semaines, à Larmor-Plage.

Financière Ficaudière
(Pornic/Larmor-Plage)

P-dg : Alain Aupiais

Dg : Hugo Corbillé

Produit brut des jeux 2012 : 23,8 millions d'euros

172 salariés

02 40 82 51 34

Le marché
Avec un produit brut de jeux de 23,8 millions d'euros, sur un total de 96,9 millions d'euros enregistrés en 2012, la part de marchés de la Financière Ficaudière atteint 24,5 % en Bretagne. Elle n'est devancée que par le Groupe Barrière (50,5 %), reléguant loin derrière Partouche (15 %), Tranchant et Joao. Dans un marché en baisse de 14 % sur cinq ans, l'indépendant breton est le seul à progresser avec une hausse de son PBJ de 7,7 %, là où ses rivaux affichent un recul compris entre 20,5 % (Barrière) et 16,1 % (Partouche).


Dates
1948 Naissance d'Alain Aupiais à Besné (44). 1988 Rachat du casino de Pornichet. 1998 Rachat du casino de Fréhel. 1999 Rachat des trois casinos dans le sud-ouest de la France, revendus en 2003. 2000 Création officielle de la Financière Ficaudière. 2004 Ouverture du capital de la Financière Ficaudière à une dizaine de patrons bretons. 2005 Rachat de Quiberon. 2012 Décroche les appels d'offres pour Larmor-Plage et Vannes. 2013 Ouverture d'un casino temporaire à Larmor-Plage.


« Du résultat pour investir »
À 65 ans, vous foisonnez toujours de projets de développement. Pas envie de lever le pied ?

Bien au contraire. Cette création d'un groupe breton dans le monde des jeux me plaît. Après je dois le reconnaître, j'ai pris du recul depuis 5 ans en laissant les commandes à Hugo Corbillé, mon fils spirituel qui a débuté tout en bas de l'échelle, en tant que plongeur en cuisine.

Une manière de préparer la succession...

Il faut y penser, c'est vrai. Ma fille est dans les affaires. Toutefois, tant que cette passion me guide, et même si je vis 50 % de mon temps à l'île Maurice, je resterai actif dans l'entreprise.

Cet actionnariat régional est-il véritablement stratégique ?

Pour racheter Saint-Quay-Portrieux, la carte bretonne a joué. Pour Larmor-Plage et Vannes, il a fallu s'associer avec d'autres acteurs régionaux pour l'emporter. Tous les actionnaires de la Financière Ficaudière partagent cette vision. Dans cette logique, depuis 10 ans, aucun dividende n'a été versé. Tout est réinjecté dans l'entreprise pour investir dans nos établissements et créer de l'emploi.

(source : lejournaldesentreprises.com/Julien Uguet)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


20-01-2016 | Perros-Guirec - Le casino change officiellement de main
14-11-2013 | Financière Ficaudière . Le pari réussi des casinos 100 % bretons
06-07-2007 | Saint-Quay-Portrieux. Le casino voit grand
02-12-2006 | Le casino de Saint-Quay-Portrieux s'agrandit

En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Casino Enghien malfaiteurs victimes interpelles filature depouiller incarceres arrivaient allaient
Vos derniers commentaires
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Le projet de casino parisien fait trembler la concurrence commenté : 6 fois
Jetons, calcul et gestion du stress: à l'école des croupiers commenté : 4 fois

Forum
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.