Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : modification


Vendredi 18 mai 2012 : Réunion : Les casinos résistent à la crise et misent sur l’avenir



Avec plus de 500 000 entrées et un produit des jeux dépassant les 45 millions d’euros en 2011, les trois casinos réunionnais réunis se placent en 4e position du classement des casinos français. Ayant plutôt bien résisté à la crise qui a frappé le secteur ces dernières années, ils comptent encore investir en 2012 pour se maintenir à ce niveau honorable.

eux trois réunis, les casinos de Saint-Pierre, Saint-Denis et Saint-Gilles se placeraient en quatrième position au classement national des 195 casinos français, derrière Enghien, Aix-en-Provence et Charbonnières, mais devant Amnéville, Deauville, Bordeaux, et nombre d’autres prestigieux établissements de jeux du pays.

Avec un produit brut des jeux (PBJ, équivalent du chiffre d’affaire pour les casinos) global de 45 443 529 euros et 523 151 entrées comptabilisés sur l’exercice 2010-2011, la Réunion et ses 800 000 habitants s’affichent donc comme une terre où il fait bon jouer, et offrir du jeu.

Alors que le secteur en général sort timidement d’une période de forte baisse de l’activité (-20 % sur les exercices de 2008 à 2010), les casinos réunionnais ont plutôt bien résisté à la crise qui a frappé leurs confrères métropolitains, entraînant encore la fermeture d’un établissement l’an dernier. "Depuis 2007, les lois sur les contrôles d’identité à l’entrée des casinos, la crise économique, et surtout la loi sur le tabagisme passif ont fait très mal aux casinotiers", explique Jean-Charles Ottavi, qui vient de prendre la tête du casino de Saint-Denis. "Mais à la Réunion, comme souvent les îles en général, Corse ou Antilles par exemple, les gens ont un tempérament joueur et continuent malgré tout de fréquenter les casinos."

C’est en effet l’un des points forts des casinos de l’île : ils peuvent compter sur une clientèle majoritairement locale, et être ainsi moins dépendants des aléas du tourisme. "La preuve, c’est que nous n’avons même pas été impactés par la crise du chikungunya en 2006, contrairement aux secteurs de l’hôtellerie", abonde Jean-Louis Dubrana, directeur responsable du casino de Saint-Pierre depuis 2004.

« Miraculeux, vu la crise »

Depuis pratiquement 15 ans, le casino du Sud pointe en tête des casinos de l’île, se maintenant autour de la 40e place au classement national. En 2011, il est descendu de la 41e à la 42e place, avec un PBJ en recul de 2,79 %, à 16 522 486 euros et environ 200 000 entrées dans l’année. "Un léger tassement, reconnaît M. Dubrana. Mais l’année semble redémarrer un peu mieux. Surtout, nous sommes déjà très contents de nous maintenir à ce niveau. Vu le contexte économique et le pouvoir d’achat des gens, c’est miraculeux."

Et si le casinotier n’envisage pas d’agrandir un parc de machine à sous qui en compte déjà 115, "pour ne pas diminuer l’offre de jeu", l’année 2012 sera celle d’un vaste programme de réhabilitation immobilière concernant les bâtiments abritant le casino et l’hôtel contigu Le Sterne. Premier coup de pioche attendu début 2e semestre 2012, "pour remercier notre clientèle par plus de confort, et maintenir ainsi notre leadership sur le département."

Car derrière, ça pousse. Avec un ambitieux projet immobilier, une offre de jeux plus importante et un nouvel accent mis sur le volet restauration (lire par ailleurs), la nouvelle direction du casino de Saint-Denis entend bien remettre le chef-lieu "à la place qui devrait être la sienne", explique Jean-Charles Ottavi. Fort d’une belle progression en 2011, ayant fait passer l’établissement de la 55e à la 49e place du classement national (PBJ en hausse de 5,44 % à 15 262 058 euros, pour 189 537 entrées), Saint-Denis revient sur les talons de la capitale du Sud. Et la volonté de la municipalité d’accompagner cette expansion vient encore d’être démontrée, avec une délibération autorisant l’achat de 120 machines à sous supplémentaires, pour un parc à 250 "bandits manchots".

Poker plus sûr

Saint-Gilles, après une belle poussée de la 71e place en 2009 à la 62e place du classement national en 2010, reste le troisième des casinos réunionnais, et gagne encore une place en 2011 (61e), avec un produit brut des jeux évalué à 13 658 985 euros pour 133 314 entrées comptabilisées. Son directeur, Gilles Asencio, note "une tendance à la stabilisation", malgré une légère baisse du nombre d’entrées, et n’évoque pas de projet de modification majeur pour les années à venir. Il note en revanche la belle tenue des tables de poker (le casino en compte cinq de plus), ayant généré un produit des jeux avoisinant les 400 000 euros en 2011.

Un développement du poker auquel la Réunion n’a pas échappé avec la mode du Texas Hold’Em, et qui se ressent également dans l’activité des casinos. Les autorités insistent d’ailleurs pour recommander aux joueurs d’utiliser les tables des casinos, plus sures que les tables clandestines qui se sont multipliées ces dernières années un peu partout dans l’île. Des cercles où l’on n’est jamais à l’abri de tricheurs ou de mauvais payeurs, sans voie de recours possible.

Les jeux de tables restent néanmoins loin derrière les machines à sous en ce qui concerne le produit brut des jeux de la Réunion dont elles représentent près de 95 %. En cumulé, les Réunionnais ont fait gagner aux casinos 43 565 882 euros avec les machines à sous en 2011, pour "seulement" 1 877 647 euros aux jeux de tables.

(source : lexpress.mu/Sébastien Gignoux/Le Journal de l’île de la Réunion)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


18-05-2012 | Réunion : Les casinos résistent à la crise et misent sur l’avenir

En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Casino Barrière Egypte barriere etablissement quartier developpement restaurants concession mutualisant renouvelable
Vos derniers commentaires
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Le projet de casino parisien fait trembler la concurrence commenté : 6 fois
Jetons, calcul et gestion du stress: à l'école des croupiers commenté : 4 fois

Forum
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.