Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : recettes


Mardi 1 juillet 2008 : « Nos casinos rapportent cinq milliards au fisc »



ENTRETIEN. --Entre les grands jeux traditionnels, les machines à sous et l'hôtellerie de luxe, le patron du Groupe Barrière parie sur la clientèle étrangère pour développer ses activités

Propos recueilli par Jacques Ballarin et Bernard Broustet pour le journal Sud Ouest

« Sud Ouest ». Comment se porte votre activité casino ?
Dominique Desseigne. Depuis le début de l'année, nos recettes ont régressé de 8 %, alors qu'elles avaient augmenté de 5 % l'an dernier au cours de la même période.

Pourquoi ce recul ?
Au-delà de la conjoncture morose, il est sans doute dû à la convergence de plusieurs facteurs : nous sommes soumis à la concurrence des jeux illicites sur Internet et devons faire face aux conséquences de l'interdiction de fumer et aux contrôles d'entrée.

Que faites-vous pour compenser ces pertes de recettes ?
Nous recherchons des relais de croissance à l'international. Et nous nous lançons nous aussi dans les jeux sur le Web, avec la création de la société Barrière Internet Gaming, qui est opérationnelle en Angleterre. En France, nous ne pouvons pas pour le moment mettre en ligne des jeux payants sur le Net, bien que d'autres l'aient fait en toute illégalité à partir de l'étranger et souvent de paradis fiscaux.

Pensez vous qu'il y tant d'internautes qui jouent à des jeux d'argent en ligne ?
C'est difficile à estimer, mais on avance les chiffres de 500 000 à un million.

Misez vous sur la légalisation des jeux d'argent ?
Le ministre du Budget, Éric Woerth, l'a laissé entendre dans une déclaration le 6 juin. Il y a sur ce point une pression de l'Europe.

Quelles seraient les conséquences d'un tel changement de la législation ?
Le gouvernement pourrait se donner les moyens de mieux contrôler ces activités. Aujourd'hui, il n'y a aucun contrôle en termes d'addiction, de lutte contre le blanchiment ou d'accès des mineurs.

Mais pourra-t-on vraiment arriver à contrôler les jeux en ligne ?
Dans des pays comme la Suède, des solutions ont été mises en place.

L'activité des casinos eux-mêmes échappe-t-elle aux travers que vous dénoncez à propos des jeux sur Internet ?
Il y a peut-être des brebis galeuses chez nous comme il y en a dans toutes les professions. Mais c'est une petite minorité. Nous travaillons dans la transparence. Le groupe Accor est dans notre capital. Partouche, qui est le numéro 2 français, est côté en Bourse et doit se soumettre aux contrôles de l'Autorité des marchés financiers. Le troisième groupe français a pour actionnaire la Caisse des dépôts du Québec.

Croyez-vous que des financiers de ce type iraient investir chez des truands ?

En outre, je vous rappelle que la police des Courses et des Jeux est présente en permanence chez nous, et que toutes nos salles de jeux sont dotées de caméras. Tout cela est en mesure de prévenir de possibles écarts de la part de nos clients et de nos collaborateurs.

Le nombre de casinos a fortement augmenté ces dernières années sur le territoire national. Les machines à sous s'y sont multipliées. Mais vous et vos confrères en demandez encore de nouvelles alors même que l'activité est en sérieuse baisse. Est-ce bien nécessaire ?
Nos casinos, qui arrivent à maturité et dont il ne faut pas oublier qu'ils rapportent quelque 5 milliards de recette fiscale, se trouvent pour certains dans une passe difficile. L'augmentation du parc de machines à sous peut permettre d'augmenter leur activité dans les périodes de pointe, et notamment au cours des week-ends.

Votre groupe est également spécialisé dans l'hôtellerie de luxe. Il détient entre autres plusieurs palaces à Deauville, Cannes, Paris et La Baule, ainsi que le Fouquet's à Paris. Ressentez-vous dans ce domaine le même tassement que pour les casinos ?
Pour l'instant, au contraire, malgré la conjoncture et la baisse de la Bourse, nous enregistrons dans ce secteur une augmentation de 8 % de notre chiffre d'affaires.

La baisse du dollar ne vous pénalise-t-elle pas ?
Elle a une incidence sur la fréquentation américaine. En revanche, nous avons de plus en plus de clients en provenance d'Asie et d'Amérique du Sud. Et les milliardaires russes représentent une part croissante de la fréquentation de nos établissements, notamment dans le Midi.

La France reste-t-elle une destination touristique attrayante ?
C'est la plus belle destination au monde. Mais n'oublions pas qu'en terme d'argent dépensé par les touristes étrangers sur notre sol, nous n'arrivons qu'en troisième position, derrière les États-Unis et l'Espagne. Nous devons nous efforcer de faire mieux.

Comment y parvenir ?
On pourrait sans doute améliorer l'accueil dans les aéroports. Mais il faut sans doute aussi mieux promouvoir nos grands événements culturels, et nos merveilles, tels que les châteaux de la Loire.

Les palaces parisiens comme le Plaza, le Meurice, le Crillon, le Georges V ou le Ritz accordent une grande importance à la gastronomie. Le Fouquet's, de ce point de vue, est en retrait. Pourquoi ?
Le Groupe Barrière ne se désintéresse pas de la gastronomie. Nous avons des tables étoilées à Deauville, à La Baule et à Cannes. Là où nous sommes, notamment dans l'hôtellerie haut de gamme, nous tirons la restauration vers le haut. Le Pullman (l'ex-Sofitel), à Bordeaux-Lac, est un bon exemple. Le Fouquet's a une brasserie de grande qualité reconnue comme telle par les visiteurs internationaux de Paris. Nous servons 500 à 600 couverts. Le positionnement ne peut pas être gastronomique au sens où on entend ce mot. Nous voulons avoir une table étoilée, c'est pourquoi nous venons d'ouvrir le restaurant le Diane, un gastro 100 %. Sa consécration future ne dépend pas de nous, mais du guide Michelin.

« Malgré la conjoncture, nous enregistrons, dans l'hôtellerie de luxe, une augmentation de 8 % de notre chiffre d'affaires »

Vous êtes considéré comme un proche de Nicolas Sarkozy. La fête organisée au Fouquet's le soir de son élection a-t-elle-contribué à la popularité de votre établissement ?
Je me bornerai à remarquer sur ce point que le président de la République a choisi le seul palace parisien qui ne soit pas détenu par des capitaux étrangers.

Aimeriez-vous exploiter l'hôtel du Palais, à Biarritz ?
Si un jour, la mairie le louait ou nous le donnait en gestion, nous adorerions nous en occuper. Mais jusqu'ici, elle n'a pas voulu.

Vous êtes notaire de métier. Votre mariage avec Diane Barrière, la disparition de son père, Lucien Barrière, puis la sienne, vous ont propulsé à la tête du groupe. Comment vous êtes-vous formé pour faire face à vos nouvelles responsabilités ?
On apprend en écoutant et en travaillant. On n'est pas seul, on a des collaborateurs compétents et des équipes motivées. Le métier est intéressant et ma formation juridique est un plus.

Depuis que vous présidez aux destinées du groupe, quelle est son évolution ?
On a multiplié notre chiffre d'affaires, qui est de 5,2 milliards d'euros, par 5 en cinq ans.

(source : sudouest.com/par Jacques Ballarin et Bernard Broustet)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

casino de Sanary etablissement colombet ferdinand premiere bernhard granulats procureur provenant
Vos derniers commentaires
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Le projet de casino parisien fait trembler la concurrence commenté : 6 fois
Jetons, calcul et gestion du stress: à l'école des croupiers commenté : 4 fois

Forum
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.