Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : recettes


Mercredi 29 mars 2006 : Le PDG du Casino du Liban défend le bilan des sept dernières années



Au milieu du fiasco politique ambiant, les dossiers controversés des grandes institutions refont surface. Ainsi, l’affaire du Casino du Liban commence à prendre de l’ampleur.

Après une série d’accusations de gaspillage, et des informations sur une mainmise syrienne et de présence d’une caisse noire, les dirigeants de ce fleuron de l’industrie touristique libanaise peinent à améliorer leur image. Au moment où un changement du conseil d’administration du Casino paraît imminent, le président-directeur général du Casino, Élie Ghorayeb, a rendu publics hier, devant un parterre de journalistes, d’actionnaires et d’employés du Casino, les bilans financiers du Casino pour les sept années durant lesquelles il a été président. Ces bilans ont été approuvés par le conseil d’administration et seront évoqués lors de l’assemblée générale prévue le 31 mai.

« Le Casino du Liban a été classé 17e sur la liste des casinos du monde. Cet exploit est le fruit des stratégies adoptées, de la transparence et de la détermination de l’administration », a notamment affirmé Élie Ghorayeb. Ainsi, les recettes sont passées de 80 millions de dollars en 1999 à 130 millions de dollars en 2005, soit une hausse d’environ 60 %. La hausse des recettes est en partie due à la réduction des effectifs des employés de 300 pour atteindre un total de 1 060 employés. Elle est aussi la résultante d’une hausse du nombre de machines de 250 à 400.

Dans le cadre de la politique de contraction des dépenses, le Casino a réduit le contrat de gestion technique de 7 millions de dollars à 2,250 millions de dollars. Quant aux décaissements, ils se sont répartis entre 60 millions de dollars en remboursements de dettes, suite aux travaux de reconstruction, 100 millions de dollars sous forme de dividendes, 250 millions de dollars en impôts directs et indirects, 50 millions en frais d’administration. Les bénéfices se sont chiffrés à 30 millions de dollars en 2005 alors qu’ils étaient de 8 millions de dollars en 1998.

Contentieux avec l’État

Le PDG du Casino n’a pas nié l’ingérence de différentes instances politiques dans les affaires de cette institution, mais il a affirmé avoir lui-même géré le Casino loin des considérations politiques. Il a néanmoins relevé, et remercié, au passage le soutien du président de la République.

Concernant les rumeurs de « caisse noire », qui ont longtemps circulé dans les médias, il a rappelé que « l’enquête judiciaire qui a eu lieu ainsi que celle des inspecteurs de contrôle et du ministère des Finances n’ont pu prouver la présence de cette fameuse caisse noire. Par ailleurs, le Casino avait chargé le groupe d’audit Deloitte et Touche, pendant 50 jours, de vérifier ces bilans qui se sont avérés transparents », a martelé M. Ghorayeb.

Au sujet du litige avec le ministère des Finances, le PDG du Casino revient au temps de l’inauguration du Casino en 1996 lorsque ce dernier était obligé de payer 1 million de livres libanaises par an pour chaque machine.

Le Casino avait versé 300 millions de livres annuellement jusqu’en 1998. En 1999, l’ancien ministre de l’Économie, Georges Corm, avait exigé le paiement de 30 % des revenus des machines à sous. Après une série de pourparlers qui avaient duré neuf mois, le ministère des Finances avait fini par accepter un compromis pour ne faire payer au Casino sur les machines à sous que si leurs revenus dépassaient 65 % de ceux des tables de jeu. En 2001, cet accord a été approuvé par le Conseil des ministres. Le Casino s’est acquitté de ces dus, mais il a réclamé l’élaboration d’un contrat amendé afin de clarifier la situation.

« La signature a été reportée sans cesse par le ministère », a déploré Élie Ghorayeb.

Il a ajouté qu’en 2005, et sans la notification du conseil d’administration du Casino, le ministre des Finances, Élias Saba, avait demandé au Conseil des ministres d’annuler l’ancienne décision et de l’amender pour obtenir le paiement à l’État d’un même pourcentage sur les revenus des machines et des tables de jeu. « Nous avons quand même payé malgré la non-approbation de cette décision, mais nous avons porté plainte auprès du parquet », a déclaré M. Ghorayeb. Récemment, le Casino a reçu du ministère des Finances un mémorandum réclamant le paiement de 30 % des revenus des vidéopoker, un jeu non inclus dans les revenus de l’État et dont l’usage est non exclusif au Casino. Ce dernier a porté plainte.

« Le Casino est une poule d’or et suscite évidemment des convoitises, c’est la raison pour laquelle un grand nombre de personnes essayent par tous les moyens de nous discréditer », s’est insurgé M. Ghorayeb.

Le PDG du Casino a enfin insisté sur la légalité de son mandat. « La dernière assemblée générale a prévu le changement du conseil d’administration après l’approbation des bilans de 2001. Ces comptes ont été approuvés récemment, et c’est la raison pour laquelle nous avons appelé à une assemblée générale le 31 mai », a-t-il conclu.

(source : lorient-lejour.com.lb/Magali GHOSN)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Casino Enghien malfaiteurs victimes interpelles filature depouiller incarceres arrivaient allaient
Vos derniers commentaires
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Roman. Il n’y a pas de joueurs heureux au casino commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Rien ne va plus au Casino Ruhl ? commenté : 2 fois
Le projet de casino parisien fait trembler la concurrence commenté : 6 fois
Jetons, calcul et gestion du stress: à l'école des croupiers commenté : 4 fois

Forum
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04
achat de matériel d'occasion par : casino baccara - vendredi 03 février 2017 18:32
bonjour par : gorzcore - mardi 25 Octobre 2016 15:35
Une nouvelle donne pour les casinos par : ereduverseau - samedi 23 mai 2015 13:44
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.